DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Charron, Maude

haltérophilie

Née le 28 avril 1993 à Rimouski. Discipline : haltérophilie. Catégorie : 64 kg.

Après avoir pratiqué la gymnastique et le CrossFit, avec un détour de quelques année à l’école de cirque, elle est remarquée par Serge Chrétien, entraîneur d’haltérophilie, qui voit en Maude un immense talent pour ce sport.

Elle prit part à ses premières compétitions en haltérophilie en 2015 et sa progression est rapide et remarquable puisque l’année suivante, elle est devenue championne canadienne chez les 63 kg et ajouta une médaille de bronze aux Championnats du monde universitaires. D’ailleurs, Maude a conservé son titre canadien de 2016 à 2021.

En 2017, elle se classa sixième aux Jeux mondiaux universitaires de la FISU et remporta la médaille de bronze aux Championnats panaméricains. Mais son plus bel accomplissement survint aux Championnats du monde d’haltérophilie de 2017 à Anaheim, où elle se classa au cinquième rang au cumulatif. Lors de cette compétition, elle termina au deuxième rang de l’arraché avec une charge de 102 kg. Une performance spectaculaire, puisque Charron concourait dans le groupe B, et elle vit toutes les haltérophiles du groupe A, sauf une, incapable de faire mieux.

Lors de la saison 2018, Maude Charron termina au dixième rang aux Championnats du monde à Ashgarat. Elle fut médaillée d’or aux Championnats du monde universitaires, ainsi qu’aux Jeux du Commonwealth de 2018 où elle inscrivit un nouveau record des Jeux avec un cumulatif de 220 kg.

Aux Jeux panaméricains de Lima en 2019, Charron a obtenu le quatrième rang, tandis qu’aux Championnats du monde disputés à Pattaya, en Thaïlande, elle termina en sixième position.

Avant que la pandémie de COVID-19 annule la majorité des compétitions de l’année 2020, Maude a remporté la médaille d’argent à l’épreuve de la Coupe du monde de Rome.

Récoltant la médaille d’or aux Championnats panaméricains en 2021, Maude Charron remporta la médaille d’or dans la catégorie des 64 kg aux Jeux olympiques de Tokyo. Elle réussit une performance exceptionnelle, avec le premier rang à l’arraché (105 kg) et à l’épaulé-jeté (131 kg), pour devancer l’Italienne Giorgia Bordignon par quatre kilogrammes.

PRINCIPAUX RÉSULTATS EN CARRIÈRE

JEUX OLYMPIQUES
2020 - Tokyo - OR (64 kg) : 105 kg (arraché) + 131 kg (épaulé-jeté) = 236 kg (total)

JEUX DU COMMONWEALTH
2018 - Gold Coast - OR (63 kg) : 98 kg (arraché) + 122 kg (épaulé-jeté) = 220 kg (total)

JEUX PANAMÉRICAINS
2019 - Lima - 4e rang (64 kg) : 101 kg (arraché) + 123 kg (épaulé-jeté) = 224 kg (total)

CHAMPIONNATS DU MONDE D’HALTÉROPHILIE
2017 - Anaheim - 5e rang (catégorie 63 kg) 102 kg (arraché) + 122 kg (épaulé) = 224 kg (total)
2018 - Ashgabat - 10e (catégorie 64 kg) 97 kg (arraché) + 123 kg (épaulé) = 220 kg (total)
2019 - Pattaya - 6e (catégorie 64 kg) 103 kg (arraché) + 127 kg (épaulé) = 230 kg (total)

CHAMPIONNATS PANAMÉRICAINS
2017 - BRONZE (catégorie 63 kg)
2018 - 5e rang (catégorie 63 kg)
2019 - 4e rang (catégorie 64 kg)
2021 - OR (catégorie 64 kg)

CHAMPIONNATS CANADIENS
2015 - Mississauga - abandon (catégorie 63 kg) : 86 kg (arraché) + 0 kg (épaulé-jeté) = - kg (total)
2016 - Richmond - OR (catégorie 63 kg) : 90 kg (arraché) + 114 kg (épaulé-jeté) = 204 kg (total)
2017 - La Prairie - OR (catégorie 63 kg) : 94 kg (arraché) + 115 kg (épaulé-jeté) = 209 kg (total)
2018 - Mississauga - OR (catégorie 63 kg) : 95 kg (arraché) + 120 kg (épaulé-jeté) = 215 kg (total)
2019 - La Prairie - OR (catégorie 64 kg) : 99 kg (arraché) + 125 kg (épaulé-jeté) = 224 kg (total)
2020 - annulés (COVID-19)
2021 - virtuel - OR (catégorie 64 kg) : 96 kg (arraché) + 120 kg (épaulé-jeté) = 216 kg (total)

Crédit photo : William West

Page éditée : 2021.07.30