HOCKEY

1997-1998 - LNH

Ligue nationale de hockey

L'influence européenne et la magie du chiffre 16

Le vendredi 13 juin 1997, moins d'une semaine après avoir remporté leur première coupe Stanley en 42 ans, les joueurs des Red Wings de Detroit participaient à un tournoi de golf et à un souper. Après cette soirée de célébration, Viacheslav Fetisov, Vladimir Konstantinov et le masseur de l'équipe Sergei Mnatsakanov retournaient à leurs domiciles à bord d'une limousine. Le chauffeur Richard Gnila s'est endormi au volant ; la limousine a traversé trois voies de circulation et a heurté violemment un arbre. Fetisov a subi des blessures à la cage thoracique et aux poumons. Konstantinov et Mnatsakanov ont cependant subi de graves traumatismes crâniens ; les deux hommes sont branchés à des respirateurs artificiels et sont tombés dans le coma pendant plusieurs semaines. Seul Fetisov effectua un retour au jeu, mais le courage des trois hommes allait inspirer les Red Wings tout au long de la campagne.

Pour la première fois de son histoire, deux formations de la LNH débutèrent le calendrier hors de l'Amérique du Nord. Le 3 et 4 octobre 1997, les Canucks de Vancouver affrontèrent les Mighty Ducks d'Anaheim à Tokyo. De plus, les activités de la LNH furent suspendues du 8 au 24 février afin de permettre aux joueurs professionnels de participer aux Jeux olympiques d'hiver de Nagano au Japon. C'est la République tchèque, menée par le jeu spectaculaire de Dominik Hasek, qui remporta la médaille d'or. La Russie obtint la médaille d'argent alors que la Finlande mérita le bronze.

La Ligue nationale poursuivit son expansion dans le Sud des États-Unis alors que les Whalers de Hartford furent déménagés en Caroline du Nord pour devenir les Hurricanes.

À travers la Ligue nationale, l'influence européenne était de plus en plus grande. Maintenant que Mario Lemieux était à la retraite et que Wayne Gretzky était au crépuscule de sa carrière, ce sont les joueurs européens qui dominèrent le circuit. Pour la première fois, les trois premiers marqueurs sont Européens : Jaromir Jagr (102 points), Peter Forsberg (91 points) et Pavel Bure (90 points). Jagr gagna le titre des marqueurs avec le plus faible total (au cours d'une saison non écourtée par un conflit de travail) depuis la saison 1967-1968 alors que Stan Mikita marqua 87 points. Également les trois premiers buteurs du circuit furent d'Europe : Teemu Selanne (52 buts), Peter Bondra (52 buts) et Pavel Bure (51 buts).

Dominik Hasek continua sa domination ; il remporta encore une fois les trophées Georges-Vézina et Hart et il mena les Sabres de Buffalo à la finale de l'association de l'Est. Hasek, qui obtint 33 des 36 victoires des Sabres, amassa 13 jeux blancs et conserva une moyenne de 2,09. Le trophée Calder (recrue par excellence) alla à Sergei Samsonov, un autre Européen.

Le premier tour des éliminatoires fut marqué par plusieurs surprises dans l'association de l'Est ; les Sénateurs d'Ottawa éliminèrent en six parties les Devils du New Jersey, premier favori dans leur association. Montréal, sous la gouverne de l'entraîneur Alain Vigneault, battit Pittsburgh (deuxième favori) en six matchs, alors que Buffalo disposa de Philadelphie (troisième favori) en cinq matchs. Les Capitals de Washington, inspirés par les performances de leur gardien de but Olaf Kolzig, atteignirent la finale de la coupe Stanley pour la première fois de leur histoire. Dans l'Ouest, la seule surprise fut la victoire au premier tour des Oilers d'Edmonton contre l'Avalanche du Colorado. En finale d'association, Detroit a vaincu Dallas en six parties, pour ensuite disposer de Washington en quatre matchs.

C'est Steve Yzerman, le grand capitaine des Red Wings, qui mérita le trophée Conn-Smythe. Alors qu'on lui présenta la coupe Stanley, Yzerman ne manqua pas de partager le précieux trophée avec son coéquipier Vladimir Konstantinov, présent en fauteuil roulant au centre de la patinoire. Tout au long de la saison, Detroit porta un numéro 16 sur leur uniforme, soit le numéro du chandail de Konstantinov. Detroit a remporté 16 matchs pour conquérir la coupe Stanley, la victoire ultime est survenue le… 16 juin.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1997-1998

    LIRE
  • 01a - Classements (domicile-extérieur) 1997-1998

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires (1/2) 1997-1998

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires (2/2) 1997-1998

    LIRE
  • 03 – Trophées 1997-1998

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1997-1998

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1997-1998

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1997-1998

    LIRE
  • 07 – Repêchage amateur 1998

    LIRE
  • Anaheim, Mighty Ducks - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Anaheim, Mighty Ducks - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Calgary, Flames - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Calgary, Flames - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Caroline, Hurricanes - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Caroline, Hurricanes - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Blackhawks - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Blackhawks - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Colorado, Avalanche - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Colorado, Avalanche - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Dallas, Stars - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Dallas, Stars - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Edmonton, Oilers - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Edmonton, Oilers - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Floride, Panthers - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Floride, Panthers - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • New Jersey, Devils - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • New Jersey, Devils - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Islanders - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Islanders - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Ottawa, Sénateurs - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Ottawa, Sénateurs - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Phoenix, Coyotes - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Phoenix, Coyotes - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • San Jose, Sharks - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • San Jose, Sharks - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Tampa Bay, Lightning - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Tampa Bay, Lightning - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE
  • Washington, Capitals - 1997-1998 (calendrier)

    LIRE
  • Washington, Capitals - 1997-1998 (statistiques)

    LIRE