HOCKEY

1995-1996 - LNH

Ligue nationale de hockey

L'année de l'Avalanche

Le début de la saison fut particulièrement mouvementé à Montréal. Les Canadiens, qui ne se sont pas qualifiés pour les séries éliminatoires la saison précédente, ont connu un départ très difficile, perdant leurs quatre premiers matchs. Le 17 octobre, le président des Canadiens Ronald Corey passa aux actes en limogeant son directeur-gérant, Serge Savard et son entraîneur, Jacques Demers. Quatre jours plus tard Réjean Houle fut nommé à titre de directeur-gérant et il choisit Mario Tremblay comme entraîneur. Le changement fut fructueux car Tremblay devint le premier entraîneur de l’histoire de la LNH à gagner ses six premiers matchs.

Le 2 décembre, les Canadiens subirent le pire revers à domicile de leur glorieuse histoire, s’inclinant 11 à 1 devant les Red Wings de Detroit. Patrick Roy fut retiré du match en deuxième période après avoir accordé neuf buts. Furieux et humilié d’avoir laissé aussi longtemps devant le filet, Roy annonça à Ronald Corey, assis derrière le banc des Canadiens, qu’il avait joué son dernier match dans l’uniforme tricolore. Cette saga dura encore quelques jours ; le lendemain il fut suspendu par l’équipe, et le 4 décembre Roy s’excusa publiquement auprès de ses nombreux partisans pour sa conduite lors du match contre Detroit. Mais le 6 décembre, Réjean Houle l’échangea à l’Avalanche du Colorado en compagnie de Mike Keane en retour du gardien de but Jocelyn Thibault, d’Andrei Kovalenko et de Martin Rucinsky.

Avec Patrick Roy, l’Avalanche du Colorado devint un sérieux aspirant à la coupe Stanley, l’équipe s’étant aussi amélioré avec les acquisitions de Claude Lemieux et de Sandis Ozolinsh. Par contre, le club à battre dans l’Association de l’Ouest était les Red Wings de Detroit, qui sous la gouverne de Scotty Bowman, remportèrent 62 matchs. Ils brisèrent ainsi le record de 60 victoires des Canadiens de Montréal de 1976-1977, qui étaient également dirigés par Bowman. Évidemment les Red Wings présentèrent le meilleur dossier de la ligue et furent les favoris pour remporter les grands honneurs.

Detroit et Colorado se retrouvèrent en finale de l’Association de l’Ouest et la série promettait d’offrir du hockey spectaculaire avec les nombreuses vedettes de chaque côté : Fedorov, Yzerman, Coffey, Larionov et Ciccarelli pour Detroit et Sakic, Forsberg, Kamensky, Lemieux et Roy pour Colorado. Lors des deux premiers matchs, l’Avalanche a battu les Red Wings à leur propre jeu, c’est-à-dire avec une excellente défensive et faisant preuve d’opportunisme à l’attaque. Colorado causa une certaine surprise en éliminant Detroit en six parties.

En finale l’Avalanche affronta l’équipe cendrillon de la LNH, les Panthers de la Floride. À leurs deux premières saisons dans la LNH, les Panthers passèrent très près d’accéder aux séries éliminatoires : en 1993-1994 et en 1994-1995 ils manquèrent les éliminatoires par un point. Les Panthers commencèrent la saison avec un nouvel entraîneur Doug MacLean et ils présentèrent le meilleur dossier leur association pendant la première moitié de la saison. Puis ils connurent une baisse de régime à partir du mois de janvier, mais lorsque les éliminatoires débutèrent, les Panthers furent d’attaques. Ils battirent successivement les Bruins de Boston (en cinq matchs), les Flyers de Philadelphie (en six matchs) et les Penguins de Pittsburgh (en sept matchs). Leur belle séquence prit fin en finale, alors que l’Avalanche les balaya en quatre parties.

Mario Lemieux effectua un retour au jeu remarqué en 1995-1996. Après une saison sabbatique, il est redevenu la terreur des gardiens de buts dominant la LNH pour les buts (69), les assistances (92) et les points (161). À Los Angeles, Wayne Gretzky fut échangé pour la deuxième fois de sa carrière, cette fois ce sont les Blues de Saint Louis qui firent son acquisition.

Le 6 novembre, Mark Messier des Rangers de New York compta trois buts, dont le 500e de sa carrière et devint le 21e joueur à atteindre ce plateau. Le 13 décembre, Paul Coffey fut le premier défenseur à récolter 1000 passes en carrière.

Au terme de la saison, une autre équipe canadienne fut déménagée aux États-Unis. Après les Nordiques de Québec l’année précédente, les Jets de Winnipeg déménagèrent à Phoenix, en Arizona, où ils vont devenir les Coyotes.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1995-1996

    LIRE
  • 01a - Classements (domicile-extérieur) 1995-1996

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires (1/2) 1995-1996

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires (2/2) 1995-1996

    LIRE
  • 03 – Trophées 1995-1996

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1995-1996

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1995-1996

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1995-1996

    LIRE
  • 07 – Repêchage amateur 1996

    LIRE
  • Anaheim, Mighty Ducks - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Anaheim, Mighty Ducks - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Calgary, Flames - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Calgary, Flames - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Blackhawks - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Blackhawks - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Colorado, Avalanche - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Colorado, Avalanche - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Dallas, Stars - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Dallas, Stars - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Edmonton, Oilers - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Edmonton, Oilers - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Floride, Panthers - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Floride, Panthers - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Hartford, Whalers - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Hartford, Whalers - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • New Jersey, Devils - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • New Jersey, Devils - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Islanders - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Islanders - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Ottawa, Sénateurs - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Ottawa, Sénateurs - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • San Jose, Sharks - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • San Jose, Sharks - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Tampa Bay, Lightning - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Tampa Bay, Lightning - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Washington, Capitals - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Washington, Capitals - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE
  • Winnipeg, Jets - 1995-1996 (calendrier)

    LIRE
  • Winnipeg, Jets - 1995-1996 (statistiques)

    LIRE