HOCKEY

1994-1995 - LNH

Ligue nationale de hockey

Un lock-out de 102 jours paralyse la Ligue nationale

La convention collective des joueurs de la LNH, qui fut ratifiée en avril 1992 au terme d’une grève de dix jours, arriva à échéance le 15 septembre 1993. Les hockeyeurs jouèrent une saison sans qu’elle soit renouvelée, malgré de nombreuses séances de négociations entre la LNH et l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (AJLNH), mais il devint de plus en plus certain que ce ne sera pas le cas pour une deuxième saison. Dès l’été 1994, une partie de bras de fer s’amorça entre les deux parties. Le 24 août, le comité des gouverneurs autorisa le commissaire Gary Bettman de décréter un lock-out dès l’ouverture des camps d’entraînement. Le 30 septembre, la LNH proposa de reporter le début de la saison de 15 jours afin de reprendre les négociations et de poursuivre les camps d’entraînement. Le directeur-exécutif de l’AJLNH, Bob Goodenow accepta de négocier, mais refusa de poursuivre l’entraînement. La saison fut compromise et les joueurs furent mis en lock-out le 1er octobre.

Il y eut aucune progression dans les négociations entre les mois d’octobre et décembre : l’AJLNH refusa catégoriquement de négocier une taxe sur la masse salariale, alors que les propriétaires étaient unis afin de contrôler leurs dépenses. Le 12 décembre, Gary Bettman annonça, au terme d’une réunion avec les gouverneurs, qu’il avait le pouvoir d’annuler la saison si un calendrier de 50 matchs ne peut être joué et le 29 décembre, il affirma que si la saison ne débutait pas le 16 janvier, elle serait tout simplement annulée.

Le 8 janvier, l’AJLNH rejeta à l’unanimité la dernière proposition des propriétaires. Le 9 janvier, Bettman et Goodenow négocièrent face à face et le lendemain ils vinrent à une entente, mais celle-ci fut refusée par 14 des 26 gouverneurs. En soirée, les gouverneurs formulèrent une dernière offre qui sera acceptée par l’AJLNH, entente de six ans qui mit un terme à un lock-out de 102 jours. La saison, réduite à 48 matchs, commença le 20 janvier et se terminera au début du mois de mai.

Les Nordiques de Québec présentèrent le meilleur dossier de l’Association de l’Est avec 65 points. Les Nordiques étaient une équipe transformée avec l’arrivée d’un nouveau directeur-gérant, Pierre Lacroix et d’un nouvel entraîneur, Marc Crawford. De plus, les Nordiques comptaient sur plusieurs nouveaux joueurs : Peter Forsberg, Wendel Clark, Uwe Krupp et Sylvain Lefebvre. Malgré ces changements, l’équipe était inexpérimentée en séries éliminatoires et elle s’inclina en quarts de finale de l’Association de l’Est contre les champions en titre de la coupe Stanley, les Rangers de New York.

Une autre équipe fut grandement améliorée : les Flyers de Philadelphie. Eric Lindros devint le joueur dominant de la LNH et pour la première fois de sa carrière il était entouré de joueurs de talents. Le 9 février, les Flyers firent l’acquisition de John LeClair et d’Éric Desjardins des Canadiens de Montréal. LeClair évolua sur le même trio que Lindros et devint l’un des meilleurs ailiers gauche de la LNH et Desjardins fut le pivot de la défensive des Flyers.

Ce sont les Devils du New Jersey qui remportèrent la coupe Stanley, la première de leur histoire. Ils gagnèrent le match décisif 5 à 2 disputé le 24 juin. Claude Lemieux reçut le trophée Conn-Smythe, le gardien de but Martin Brodeur joua avec brio tout au long des séries et Jacques Lemaire passa pour un génie grâce au système de jeu de la «trappe» qui fit la force des Devils.

Le 17 avril, Wayne Gretzky amassa un 2500e point dans la LNH. Jaromir Jagr, des Penguins de Pittsburgh devint le premier joueur européen à remporter le titre des pointeurs de la LNH. Les Canadiens de Montréal ne se qualifièrent pas pour les séries éliminatoires pour la première fois en 25 ans. Mario Lemieux ne joua pas en 1994-1995 ; il prit une saison sabbatique pour soigner ses blessures. Le 20 juin, il annonça son retour au jeu pour la saison 1995-1996.

Le 25 mai, les Nordiques de Québec furent vendus au groupe COMSAT Entertainement pour 75 millions de dollars américains et la concession fut transférée à Denver au Colorado pour la saison 1995-1996. La nouvelle équipe portera le nom d’Avalanche du Colorado.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1994-1995

    LIRE
  • 01a - Classements (domicile-extérieur) 1994-1995

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires (1/2) 1994-1995

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires (2/2) 1994-1995

    LIRE
  • 03 – Trophées 1994-1995

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1994-1995

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1994-1995

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1994-1995

    LIRE
  • 07 – Repêchage amateur 1995

    LIRE
  • Anaheim, Mighty Ducks - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Anaheim, Mighty Ducks - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Calgary, Flames - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Calgary, Flames - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Blackhawks - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Blackhawks - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Dallas, Stars - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Dallas, Stars - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Edmonton, Oilers - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Edmonton, Oilers - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Floride, Panthers - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Floride, Panthers - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Hartford, Whalers - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Hartford, Whalers - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • New Jersey, Devils - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • New Jersey, Devils - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Islanders - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Islanders - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Ottawa, Sénateurs - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Ottawa, Sénateurs - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Québec, Nordiques - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Québec, Nordiques - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • San Jose, Sharks - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • San Jose, Sharks - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Tampa Bay, Lightning - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Tampa Bay, Lightning - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Washington, Capitals - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Washington, Capitals - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE
  • Winnipeg, Jets - 1994-1995 (calendrier)

    LIRE
  • Winnipeg, Jets - 1994-1995 (statistiques)

    LIRE