HOCKEY

1980-1981 - LNH

Ligue nationale de hockey

Bossy égale le record du Rocket ; Gretzky brise ceux de Orr et Esposito

À 20 ans Wayne Gretzky des Oilers d’Edmonton s’imposa comme le meilleur joueur de la ligue. Il termina la saison avec 164 points, brisant le record de 152 points de Phil Esposito en 1970-1971, et récolta 109 assistances, éclipsant le record de 102 passes de Bobby Orr en 1970-1971. Le frêle adolescent qui débuta sa carrière dans l’AMH trois ans plus tôt devint la super vedette, et surtout le joueur autour duquel les Oilers allaient bâtir leur dynastie.

Les Oilers terminèrent la saison au quatorzième échelon du classement et affrontèrent en huitièmes de finale les Canadiens de Montréal. Avant la série le gardien de but des Canadiens Richard Sévigny fit une déclaration choc, affirmant que son coéquipier Guy Lafleur allait surclasser Wayne Gretzky. Sévigny fut quitte pour une surprise quand il vit les Oilers balayer les Canadiens en trois matchs consécutifs.

Cette victoire permit aux Oilers d’accéder aux quarts de finale contre les Islanders de New York, l’équipe qui présenta le meilleur dossier en saison, soit 110 points. Les Islanders, grands favoris pour gagner la coupe Stanley, éliminèrent les Oilers en six matchs. Puis ils servirent une leçon de hockey aux Rangers en demi-finales, les battant en quatre matchs. En finale, les Islanders n’eurent aucune difficulté à vaincre les North Stars du Minnesota en cinq parties.

La grande vedette des Islanders fut Mike Bossy qui réédita l’exploit de Maurice Richard en marquant 50 buts en 50 matchs. Depuis le début de la saison Bossy présentait une moyenne d’un but par match et après 47 parties il avait compté 48 buts. À son 48e match contre les Flames de Calgary, il fut incapable de trouver le fond du filet, étant surveillé étroitement tout au long de la rencontre. Deux jours plus tard contre les Red Wings de Detroit il fut encore blanchit. Le 24 janvier contre les Nordiques de Québec, Bossy devait marquer deux buts pour atteindre son objectif. Il fut blanchit pendant les deux premières périodes et le record semblait hors de la portée. Puis avec 4:10 à jouer en troisième, il compta son 49e but et avec 100 secondes à disputer il marqua son 50e but contre Ron Grahame. Bossy termina la saison avec 68 buts.

En séries, Bossy fut remarquable récoltant 35 points, dont 17 buts, mais le trophée Conn-Smythe alla à Butch Goring qui compta 10 buts, dont cinq en finale.

Le trophée Calder fut remporté par le centre des Nordiques de Québec Peter Stastny, qui fit défection de sa Tchécoslovaquie natale avec son frère Anton à l’été 1980. Les frères Stastny furent la terreur des gardiens de but. Peter conclut la saison avec 109 points, dont 70 assistances, deux records pour une recrue, alors qu’Anton amassa 85 points, dont 39 buts. Le 22 février les deux Stastny firent la fête contre les Capitals de Washington : Peter obtint huit points (4 buts, 4 assistances) tout comme Anton (3 buts, 5 assistances), dans une victoire de 11-7.

Avant le début de la saison, la concession des Flames d’Atlanta fut transférée à Calgary. Kent Nilsson, des Flames, connut une saison de rêve avec 131 points, dont 82 assistances. Nilsson devint le premier Européen à atteindre le plateau des 100 points en une saison (Peter Stastny le fit plus tard en 1980-1981).

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1980-1981

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1980-1981

    LIRE
  • 03 – Trophées 1980-1981

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1980-1981

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1980-1981

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1980-1981

    LIRE
  • 07 – Repêchage amateur 1981

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Calgary, Flames - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Calgary, Flames - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Colorado, Rockies - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Colorado, Rockies - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Edmonton, Oilers - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Edmonton, Oilers - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Hartford, Whalers - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Hartford, Whalers - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Minnesota, North Stars - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Minnesota, North Stars - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Islanders - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Islanders - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Québec, Nordiques - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Québec, Nordiques - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Washington, Capitals - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Washington, Capitals - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE
  • Winnipeg, Jets - 1980-1981 (calendrier)

    LIRE
  • Winnipeg, Jets - 1980-1981 (statistiques)

    LIRE