HOCKEY

1978-1979 - LNH

Ligue nationale de hockey

Une quatrième coupe Stanley consécutive pour les Canadiens

Depuis quelques saisons, les Islanders de New York étaient en constante ascension. Ce n’était qu’une question de temps avant de voir New York en finale de la coupe Stanley. En 1978-1979, New York participa à la finale, mais ce ne fut pas les Islanders, mais plutôt les Rangers.

Les Rangers, après quelques saisons de vache maigre, avaient procédé à des coups d’éclat pour redonner du lustre à leur organisation. Dans un premier temps, ils embauchèrent Fred Shero comme entraîneur, puis ils offrirent des contrats en or aux deux prodiges suédois des Jets Winnipeg de l’AMH : Anders Hedberg et Ulf Nilsson.

Les Rangers amorcèrent leur marche victorieuse contre les Kings de Los Angeles, qu’ils battirent au tour préliminaire. En quarts de finale, ils affrontèrent les Flyers de Philadelphie, l’ancienne équipe de Shero. Après que les Flyers eurent gagné le premier match en prolongation, les Rangers eurent un regain de vie et leur donnèrent une leçon de hockey. Les Rangers gagnèrent facilement les quatre matchs suivants au cours desquels ils marquèrent 26 buts contre cinq. En demi-finales, ils retrouvèrent leurs rivaux de New York, les Islanders champion de la saison avec 116 points, mais les Rangers ne furent nullement intimidés les éliminant en six parties.

L’élimination des Islanders de New York étonna, car ils étaient parmi les favoris pour gagner la coupe Stanley. Les Islanders prirent le premier rang au classement avec 116 points, un de plus que les Canadiens de Montréal. Le centre Bryan Trottier fut le champion pointeur et reçut le trophée Hart, son coéquipier Mike Bossy compta 69 buts, un record pour un ailier droit et Denis Potvin, gagnant du trophée James-Norris, récolta 101 points et devint le deuxième défenseur après Bobby Orr à atteindre ce plateau. Il faudra attendre une autre année à Long Island.

En finale les Rangers affrontèrent les Canadiens de Montréal, qui furent près d’être éliminés en demi-finale contre les Bruins de Boston. La série, chaudement disputée, était égale à trois victoires partout et les Bruins menaient 4-3 en fin de troisième période du match décisif, quand ils furent pénalisés pour avoir eu trop de joueurs sur la glace. Montréal profita de cet avantage numérique pour créer l’égalité sur un but de Guy Lafleur, puis Yvon Lambert enfila leur vainqueur à 9:33 de la première période de prolongation. Les Rangers gagnèrent le match inaugural de la finale 4-1, mais par la suite les Canadiens prirent les choses en mains, gagnant les quatre matchs suivants pour remporter leur quatrième coupe Stanley consécutive.

Le 9 novembre 1978 demeura à jamais une journée triste dans le monde du hockey ; le grand défenseur Bobby Orr annonçait sa retraite, incapable de jouer à cause de blessures à ses genoux. Il mit fin à sa carrière à l’âge de 30 ans, lui qui présentait des statistiques impressionnantes : 270 buts, 645 assistances et 915 points, tous des records à l’époque pour un défenseur. Il remporta deux coupes Stanley, huit trophées James-Norris, trois trophées Hart et deux trophées Art-Ross et Conn-Smythe.

Avant le début de la saison les Barons de Cleveland, qui étaient près de la faillite, se fusionnèrent avec les North Stars du Minnesota qui connaissaient aussi des difficultés financières. L’équipe demeura au Minnesota et joua dans la division Adams. La Ligue nationale fut réduite à 17 équipes.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1978-1979

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1978-1979

    LIRE
  • 03 – Trophées 1978-1979

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1978-1979

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1978-1979

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1978-1979

    LIRE
  • 07 – Repêchage amateur 1979

    LIRE
  • Atlanta, Flames - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Atlanta, Flames - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Colorado, Rockies - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Colorado, Rockies - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Minnesota, North Stars - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Minnesota, North Stars - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Islanders - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Islanders - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE
  • Washington, Capitals - 1978-1979 (calendrier)

    LIRE
  • Washington, Capitals - 1978-1979 (statistiques)

    LIRE