HOCKEY

1971-1972 - LNH

Ligue nationale de hockey

Une saison dominée par les Bruins de Boston

Les Bruins de Boston sont déterminés de venger leur échec lamentable de la saison précédente, alors qu’ils furent éliminés en quarts de finale par les Canadiens de Montréal. Les joueurs des Bruins n’avaient qu’un objectif en tête : gagner. C’est qu’ils ont fait et avec beaucoup de panache.

Pour une deuxième saison consécutive, les Bruins ont présenté le meilleur dossier : 54 victoires, 13 défaites, 11 matchs nuls et 119 points. Si leur offensive a été moins explosive qu’en 1970-1971, elle est demeurée tout aussi dangereuse. Phil Esposito a obtenu 133 points, dont 66 buts et a pris le premier rang des pointeurs pour la troisième fois en quatre ans. Il est suivi par Bobby Orr qui a récolté 117 points, dont 80 assistances. Bien que ses statistiques étaient moins impressionnantes que celles de son coéquipier, Orr était considéré, à juste titre, comme le meilleur joueur au monde et il a obtenu le trophée James-Norris pour une cinquième saison d’affilée et le trophée Hart pour la troisième année consécutive.

Les Rangers de New York, une équipe en pleine ascension depuis 1967, a présenté la deuxième meilleure fiche de la ligue : 109 points, dont 48 victoires. Les Rangers misaient sur un trio de marqueurs tout à fait remarquable : l’ailier gauche Vic Hadfield, le centre Jean Ratelle et l’ailier droit Rodrigue Gilbert. Le trio surnommé le «GAG Line» (Goal-A-Game, c’est-à-dire un but par match) amassa 139 buts, dont 50 par Hadfield.

La finale de la coupe Stanley qui a opposé les Bruins aux Rangers fut un duel entre les deux meilleurs défenseurs de la ligue : Bobby Orr et Brad Park. Ce dernier, bien que moins flamboyant que son rival, pouvait changer l’allure d’un match et mener les siens à la victoire. Park, qui possédait un grand flair pour l’attaque et qui était plus robuste qu’Orr, n’évoluait pas avec une équipe aussi puissante que les Bruins. Seule une victoire de la coupe Stanley ferait en sorte qu’il soit reconnu à sa juste valeur.

La série mettait aux prises les deux meilleures offensives du circuit et tous s'entendaient à un feu d’artifice de buts. Les Bruins ont remporté le premier match 6-5, mais par la suite le jeu est devenu plus serré, plus défensif. Boston a gagné la série en six matchs et Bobby Orr a reçu le trophée Conn-Smythe, lui qui domina pour les points (24) et les passes (19) au cours de ces séries.

Ken Dryden, des Canadiens de Montréal, a réalisé un exploit unique. Il est devenu le seul joueur de l’histoire de la LNH à mériter le trophée Calder, remis à la meilleure recrue, après avoir remporté la coupe Stanley.

Une autre recrue a fait parler de lui, Richard Martin des Sabres de Buffalo, qui a marqué 44 buts, un record pour un joueur à sa première saison. Un autre fait d’arme a été la série de 32 matchs sans défaite du gardien de but Gerry Cheevers des Bruins de Boston. Il remporta 24 victoires au cours de cette séquence.

La saison de la LNH fut perturbée par l’annonce de la création d’une ligue rivale : l’Association mondiale de hockey (AMH) qui allait débuter ses activités en 1972-1973. Tout au long de la saison, les rumeurs allaient bon train concernant l’exode de plusieurs joueurs établis de la LNH vers le nouveau circuit. L’AMH avait fait savoir qu’elle pigerait dans la LNH pour compléter les alignements de ses équipes.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1971-1972

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1971-1972

    LIRE
  • 03 – Trophées 1971-1972

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1971-1972

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1971-1972

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1971-1972

    LIRE
  • 07 – Repêchage amateur 1972

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Buffalo, Sabres - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Californie, Golden Seals - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Californie, Golden Seals - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Minnesota, North Stars - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Minnesota, North Stars - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1971-1972 (calendrier)

    LIRE
  • Vancouver, Canucks - 1971-1972 (statistiques)

    LIRE