HOCKEY

1967-1968 - LNH

Ligue nationale de hockey

Une ligue à douze équipes

Pour les six nouvelles équipes, la saison débuta le 6 juin 1967 lors du repêchage d’expansion tenu à Montréal. Ces équipes ont choisi 20 joueurs parmi les listes des joueurs non-protégés des six équipes originales. Les principales sélections furent : Glenn Hall par les Blues de Saint Louis, Terry Sawchuk par les Kings de Los Angeles, Bill Hicke, Bobby Baun et Kent Douglas par les Seals de la Californie, Andy Bathgate par les Penguins de Pittsburgh, Bernard Parent et Doug Favell par les Flyers de Philadelphie.

Pour la première fois depuis la saison 1937-1938, deux divisions composaient la LNH ; la division Est regroupait les six anciennes équipes, alors que les équipes d’expansion faisaient partie de la division Ouest. Le calendrier est porté à 74 matchs et lors des parties inter-divisions l’avantage a appartenu aux équipes établies qui présentèrent un dossier de 86 victoires, 40 défaites et 18 matchs nuls. Il fut prévu que la finale de la coupe Stanley opposerait une équipe des deux divisions.

En cette saison de changements, plusieurs transactions eurent lieu, dont deux gros échanges. Le 15 mai 1967, les Bruins de Boston firent l’acquisition de Phil Esposito, Ken Hodge et Fred Stanfield des Black Hawks de Chicago en retour de Gilles Marotte, Hubert Martin et Jack Norris. Le 3 mars 1968, Toronto et Detroit conclurent un marché important ; les Maple Leafs envoyèrent Frank Mahovlich, Garry Unger et Pete Stemkowski aux Red Wings en retour de Paul Henderson, Norm Ullman et Floyd Smith.

À la mi-saison, les Seals de la Californie changèrent leur nom et devinrent les Seals d’Oakland. Cela ne changea rien aux performances de l’équipe qui termina la saison avec le pire dossier de la ligue.

Les Canadiens de Montréal remportèrent le titre de la division Est avec 94 points, devant New York et Boston. Les Bruins furent l’équipe la plus améliorée ; le gardien de but Gerry Cheevers fit de l’excellent travail, les acquisitions de Phil Esposito, Ken Hodge améliorèrent l’offensive, et Bobby Orr s’affirma comme le meilleur défenseur, remportant son premier trophée James-Norris. Stan Mikita des Black Hawks de Chicago fut le meilleur pointeur de la LNH pour la quatrième fois en cinq ans et remporta pour une deuxième saison consécutive trois trophées : Art-Ross, Hart et Lady-Byng.

Les Flyers de Philadelphie terminèrent au premier rang de la division Ouest avec 73 points, devant les Kings de Los Angeles (72 points), les Blues de Saint Louis (70 points) et les North Stars du Minnesota (69 points).

La finale de la coupe Stanley opposa les Canadiens de Montréal et les Blues de Saint Louis. Montréal avait éliminé préalablement les Bruins de Boston en quatre matchs consécutifs en quarts de finale, puis les Black Hawks de Chicago en cinq parties en demi-finales. Saint Louis eut  la vie plus difficile puisqu’ils battirent Philadelphie et Minnesota en sept parties. Les Canadiens n’eurent aucune difficuté contre les Blues les balayant en quatre parties, mais la vedette des séries fut le gardien de but Glenn Hall des Blues qui mérita le trophée Conn-Smythe. Ses performances extraordinaires permirent aux Blues de se qualifier pour la finale.

Le joueur de centre des Canadiens de Montréal Jean Béliveau franchit deux étapes importantes au cours de la saison. Le 11 octobre il compta son 400e but en carrière et le 3 mars il récolta son 1 000e point, devenant le deuxième hockeyeur à atteindre ce plateau après Gordie Howe.

Le 13 janvier, un événement tragique survint quand le joueur de centre des North Stars du Minnesota Bill Masterton fut sévèrement mis en échec par les défenseurs Larry Cahan et Ron Harris des Seals d’Oakland ; sa tête donna violemment contre la glace et il décéda deux jours plus tard. Pour commémorer sa mémoire, le trophée Bill-Masterton fut remis pour la première fois en 1968 au joueur ayant démontré les qualités de persévérance, d’esprit sportif et de dévouement. Son premier récipiendaire fut Claude Provost des Canadiens de Montréal.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1967-1968

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1967-1968

    LIRE
  • 03 – Trophées 1967-1968

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1967-1968

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1967-1968

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1967-1968

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • Los Angeles, Kings - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE
  • Minnesota, North Stars - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • Minnesota, North Stars - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE
  • Oakland, Seals - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • Oakland, Seals - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • Philadelphie, Flyers - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • Pittsburgh, Penguins - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • Saint Louis, Blues - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1967-1968 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1967-1968 (statistiques)

    LIRE