HOCKEY

1966-1967 - LNH

Ligue nationale de hockey

La Ligue nationale fête ses 50 ans

La Ligue nationale de hockey fêtait ses 50 ans et pour l’occasion les Black Hawks de Chicago ont fait quelque chose qu’ils n’avaient jamais fait auparavant : terminer au premier rang du classement général. Les Hawks ont présenté le meilleur dossier avec 94 points, soit 17 de plus que les Canadiens de Montréal et ont mis fin à la malédiction de Muldoon. Ce mauvais avait été jeté sur les Black Hawks par leur premier entraîneur Pete Muldoon qui, à la suite de son congédiement qu’il jugeait injuste, s’est vengé en prédisant que les Black Hawks ne gagneraient jamais le titre de la saison. Il a fallu plus de quarante années aux Black Hawks pour vaincre cette malédiction.

Les Black Hawks possédaient l’équipe la plus explosive à l’attaque de la ligue. Bobby Hull a marqué 52 buts et est devenu le premier joueur à atteindre cet illustre plateau au cours de deux saisons consécutives. Son joueur de centre Stan Mikita a amassé 97 points (il égalait le record de Hull), dont 62 assistances un nouveau record. Et c’est Mikita qui a obtenu les récompenses individuelles méritant trois trophées : Art-Ross, Hart et Lady-Byng.

Chicago n’a pas fait long feu en séries éliminatoires, s’inclinant en six parties devant les Maple Leafs de Toronto. Dans l’autre demi-finale, les Canadiens de Montréal n’ont fait qu’une bouchée des Rangers de New York. La finale opposait les deux organisations les plus victorieuses de l’histoire de la LNH : les Canadiens avaient remporté 13 coupes Stanley (plus une autre avant la création de la LNH) et les Maple Leafs en avaient gagnés 12. Cette fois, les Canadiens étaient les grands favoris pour remporter une troisième coupe Stanley consécutive. Après quatre matchs la série était à égalité à deux victoires, quand l’entraîneur des Leafs Punch Imlach a décidé de faire confiance à son gardien de but Terry Sawchuk pour le reste de la série, plutôt qu’à Johnny Bower. Toronto a profité de performances étincelantes de Terry Sawchuk, qui a limité les Canadiens à deux buts, pour remporter la coupe Stanley en six matchs.

Les Bruins de Boston continuaient d’être la risée du circuit. Ils ont manqué les séries éliminatoires pour une huitième année d’affilée, mais la traversée du désert semblait s’achever pour l’équipe bostonienne. Les Bruins avaient un nouvel entraîneur, Harry Sinden, mais encore plus important ils alignaient un jeune prodige de hockey, un défenseur au talent phénoménal consacré comme une vedette avant même d’avoir disputé un match : Bobby Orr.

Toutes les équipes de la LNH connaissaient Bobby Orr depuis qu’il était adolescent. Déjà à l’âge de 12 ans, il était perçu comme la vedette de l’avenir. C’est justement alors qu’il n’avait que 12 ans que les Bruins le mirent sur leur liste de protection, s’assurant de ses droits pour l’avenir. Lorsqu’il fut prêt à se joindre aux Bruins, Orr fit ce qu’aucun joueur n’avait fait avant lui : il embaucha un agent négociateur, Alan Eagleson. Ce dernier affirma qu’Orr jouerait pour Boston seulement s’il obtenait un contrat à la valeur de son talent. Les Bruins n’eurent d’autre choix que de céder aux demandes d’Eagleson : Bobby Orr signa un contrat de deux ans évalué à 150 000$, une somme astronomique pour le sport professionnel à cette époque. À sa première saison, Orr ne déçut personne, récoltant 41 points, dont 13 buts en 61 matchs et obtenant le trophée Calder, remis à la meilleure recrue.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1966-1967

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1966-1967

    LIRE
  • 03 – Trophées 1966-1967

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1966-1967

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1966-1967

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1966-1967

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1966-1967 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1966-1967 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1966-1967 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1966-1967 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1966-1967 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1966-1967 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1966-1967 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1966-1967 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1966-1967 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1966-1967 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1966-1967 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1966-1967 (statistiques)

    LIRE