HOCKEY

1965-1966 - LNH

Ligue nationale de hockey

Hull brise tous les records et six nouvelles équipes pour la saison 1967-1968

Bobby Hull, dit la comète blonde, était de loin le joueur le plus charismatique de la LNH. Avec son sourire enchanteur et son style spectaculaire, il est devenu rapidement le hockeyeur le plus célèbre aux États-Unis et en 1965-1966 il a ajouté à sa popularité grâce à ses exploits offensifs. Le 12 mars, Hull a déjoué Cesare Maniago des Rangers de New York pour inscrire son 51e but de la saison ; il devenait ainsi le premier joueur à franchir le plateau des 50 buts. Il brisait le record qu’il détenait conjointement avec Maurice Richard et Bernard Geoffrion. L’exploit a comblé ses fans qui lui accordèrent une ovation de plus de sept minutes. Hull a terminé la saison avec 54 buts et 97 points, deux records ; il a reçu les trophées Art-Ross et Hart et a été nommé sur la première équipe d’étoiles.

Plus tôt en saison, Gordie Howe des Red Wings de Detroit a franchi une autre étape en marquant son 600e but en carrière. L’exploit est survenu le 27 novembre contre Lorne Worlsey des Canadiens de Montréal et ironiquement ce fut contre le même gardien qu’il avait compté son 500e but en 1962.

Les Canadiens de Montréal ont présenté le meilleur dossier avec 90 points, huit de plus que les Black Hawks de Chicago au deuxième rang. Les Canadiens étaient les favoris pour remporter la coupe Stanley et se sont montrés intraitables en route vers une deuxième conquête consécutive du précieux trophée. En demi-finale, ils ont éliminé les Maple Leafs de Toronto en quatre matchs consécutifs. La série fut ponctuée de nombreuses punitions et les Canadiens furent excellents en défensive limitant Toronto à six buts. Les Canadiens ont amorcé difficilement la finale, perdant les deux premières parties, disputées au Forum, contre les Red Wings de Detroit. Mais ils se sont ressaisis, remportant les quatre matchs suivants. Malgré l’échec de son club en finale, le gardien de but Roger Crozier, qui a joué avec brio tout au long des séries, a mérité le trophée Conn-Smythe.

Le sport professionnel était transformation en Amérique du Nord au cours des années 1960. Le baseball a procédé à l’expansion de ses cadres en 1961 et en 1962 et s’apprêtait à le faire de nouveau en 1969, la Ligue nationale de football avait fait de même, tout comme celle de basket-ball. Pendant ce temps la Ligue nationale de hockey continuait d’oeuvrer à six équipes sans vraiment avoir des projets d’expansion. Il a fallu des pressions de la part des médias et du public américains pour que les bonzes du hockey changent d’idée. Conscients que depuis quelques années les arénas étaient remplis à capacité dans les six villes et que les équipes étaient concentrées dans la partie Est du continent, les dirigeants de la LNH ont pris le pari d’élargir les cadres de la ligue. En octobre 1965, ils ont décidé que six nouvelles équipes se joindraient à la LNH en 1967-1968. En février 1966, les propriétaires ont annoncé que des clubs seront accordés à : Los Angeles, Oakland, Minneapolis-Saint Paul, Saint Louis, Philadelphie et Pittsburgh. Le coût d’une franchise est fixé à 2 millions de dollars américains. Le choix de Saint Louis était étonnant puisque les représentants de la ville avaient formulé peu d’intérêt pour obtenir une équipe. La LNH a refusé d’excellentes candidatures de la part des villes de Buffalo, Baltimore et Vancouver.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1965-1966

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1965-1966

    LIRE
  • 03 – Trophées 1965-1966

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1965-1966

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1965-1966

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1965-1966

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1965-1966 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1965-1966 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1965-1966 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1965-1966 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1965-1966 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1965-1966 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1965-1966 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1965-1966 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1965-1966 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1965-1966 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1965-1966 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1965-1966 (statistiques)

    LIRE