HOCKEY

1963-1964 - LNH

Ligue nationale de hockey

Gordie Howe bat le record du Rocket avec un 545e but

Gordie Howe a débuté la saison avec 540 buts, à quatre de l’illustre record détenu par Maurice Richard. Ce n’était qu’une question de temps pour que Howe éclipse ce record, cette quête a retenu l’attention au cours des premiers mois de la campagne. Le 27 octobre à l’Olympia de Detroit, Gordie fait l’objet d’une surveillance étroite de la part de l’ailier gauche des Canadiens de Montréal Gilles Tremblay, mais cela ne l’empêche pas d’inscrire son 544e but. Après deux semaines de frustration, Howe enfila son 545e contre les Canadiens. Howe a marqué son 545e but à son 1132e match, alors que Richard n’a mis que 978 parties pour inscrire ses 544 buts. Lors du même match le gardien de but des Red Wings Terry Sawchuk a récolté son 94e jeu blanc, égalant le record détenu par l’ancien des Canadiens George Hainsworth.

Les Black Hawks de Chicago furent en quelque sorte l’équipe d’étoiles de la LNH en 1963-1964, puisque cinq de ses joueurs furent choisis sur la première équipe d’étoiles : le gardien de but Glenn Hall, le défenseur Pierre Pilote aussi gagnant du trophée James-Norris, l’ailier gauche Bobby Hull, le centre Stan Mikita et l’ailier droit Ken Wharram. Le combatif Stan Mikita termina premier marqueur de la ligue avec 89 points et Hull amassa le plus de buts, soit 43. Les Hawks étaient parmi les favoris pour remporter la coupe Stanley, mais ils sont surpris en demi-finale par les Red Wings de Detroit qui les ont éliminés en sept parties. Detroit surmonta un déficit de deux victoires contre trois défaites et remporta les deux derniers matchs par des pointages de 7-2 et de 4-2.

Le directeur-gérant des Maple Leafs de Toronto Punch Imlach a cru bon améliorer son club avant le début des séries éliminatoires ; en février il a orchestré l’une des plus grosses transactions de l’histoire en faisant l’acquisition des Rangers de New York de l’excellent marqueur Andy Bathgate et de Don McKenney en retour d’Arnie Brown, Dick Duff, Bob Nevin, Rod Seiling et Bill Collins. Cet échange a permis aux Maple Leafs de remporter une troisième coupe Stanley consécutive, car Bathgate et McKenney ont amassé 21 points, dont 9 buts en séries.

En demi-finale contre les Canadiens et en finale contre les Red Wings, les Maple Leafs sont revenus de l’arrière dans chacune des séries pour finalement l’emporter. Dans le match décisif de la finale, le but vainqueur est marqué par Andy Bathgate.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1963-1964

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1963-1964

    LIRE
  • 03 – Trophées 1963-1964

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1963-1964

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1963-1964

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1963-1964

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1963-1964 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1963-1964 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1963-1964 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1963-1964 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1963-1964 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1963-1964 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1963-1964 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1963-1964 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1963-1964 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1963-1964 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1963-1964 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1963-1964 (statistiques)

    LIRE