HOCKEY

1962-1963 - LNH

Ligue nationale de hockey

Un sixième trophée Hart pour Gordie Howe

La course pour la première position au classement général fut l’une des plus passionnantes depuis plusieurs années. Toronto prit le premier rang avec 82 points, un de plus que Chicago, alors que Montréal fut troisième avec 79 points et Detroit suivit avec 77 points.

Les Maple Leafs de Toronto possédèrent l’une des meilleures brigades défensive de la ligue avec Carl Brewer, Allan Stanley, Tim Horton et Bobby Baun, mais le directeur-gérant Punch Imlach jugea bon d’y ajouter du renfort. Au cours de l’été il fit l’acquisition des Indians de Springfield (Ligue américaine de hockey) de Kent Douglas. Si plusieurs l’imaginaient dans un rôle de réserviste, ils furent quitte pour une bonne surprise, car Douglas participa à tous les matchs et devint le premier défenseur à remporter le trophée Calder.

Le célèbre numéro 9 des Red Wings de Detroit continua de dominer le hockey. Âgé de 34 ans, Howe remporta le titre des marqueurs pour la sixième fois de son illustre carrière avec une production de 86 points, dont 38 buts. De plus, il obtint un sixième trophée Hart et fut nommé sur la première équipe d’étoiles. En 1962-1963, Gordie Howe prouva qu’il pouvait continuer d’être aussi productif, sans ses partenaires de la célèbre «Production Line» Ted Lindsay et Sid Abel. Maintenant ses comparses s’appelaient Norm Ullman et Alex Delvecchio.

En début de saison, les Red Wings de Detroit ont perdu un grand homme de hockey, Jack Adams, qui a quitté son poste de directeur-gérant après 35 ans de services pour devenir président de la Ligue centrale de hockey. Le 7 novembre 1962, Glenn Hall des Black Hawks de Chicago a vu sa série de 502 matchs consécutifs s’arrêter lorsqu’il est contraint à l’inactivé pour quelques parties à cause d’une blessure au dos.

En demi-finale, les Maple Leafs de Toronto ont défait les Canadiens de Montréal en cinq matchs. La défensive des Leafs a anéanti l’offensive des Canadiens, la meilleure en saison, et l’a limité à seulement six buts. Dans l’autre demi-finale, les Red Wings de Detroit ont remporté les quatre derniers matchs de la série pour éliminer les Black Hawks en six parties. En finale, Toronto a battu Detroit en cinq matchs pour gagner une deuxième coupe Stanley consécutive.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1962-1963

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1962-1963

    LIRE
  • 03 – Trophées 1962-1963

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1962-1963

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1962-1963

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1962-1963

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1962-1963 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1962-1963 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1962-1963 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1962-1963 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1962-1963 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1962-1963 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1962-1963 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1962-1963 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1962-1963 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1962-1963 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1962-1963 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1962-1963 (statistiques)

    LIRE