HOCKEY

1961-1962 - LNH

Ligue nationale de hockey

Le 50e but de Hull ; le 500e but de Howe

Ils ont été deux des plus grands joueurs de leur époque et au cours de la saison 1961-1962, ils ont atteint deux plateaux qui faisaient rêver tous les hockeyeurs. Le 14 mars 1962 à New York, Gordie Howe, des Red Wings de Detroit, devenait le deuxième joueur à compter 500 buts en carrière. Il a obtenu son 500e but contre Lorne Worlsey des Rangers de New York.

Et puis il y avait Bobby Hull, la comète blonde. Hull patinait avec la vitesse de l’éclair comme Howie Morenz et avait l’instinct du marqueur comme Maurice Richard, mais possédait une arme bien à lui : son lancé-frappé chronométré à plus de 100 milles à l’heure. Il devenait le troisième joueur à inscrire 50 buts en une saison après Richard et Bernard Geoffrion. Après 40 matchs, Hull n’avait marqué que 16 buts et rien ne laissait croire qu’il allait atteindre le chiffre magique de 50. Mais Hull explosa pour 34 buts à ses 30 derniers matchs et enfila son 50e but le 25 mars contre Lorne Worlsey à son dernier match de la saison.

Les Canadiens ont terminé au premier rang du classement avec 98 points, 13 de plus que les Maple Leafs de Toronto, et ont présenté la meilleure offensive (259 buts) et la meilleure défensive (166 buts). Encore une fois les Canadiens étaient l’équipe à battre en route vers la coupe Stanley. En demi-finale, Montréal a affronté les champions de la coupe Stanley les Black Hawks de Chicago et a gagné les deux premiers matchs de la série. Mais à la surprise générale, Chicago a remporté les quatre parties suivantes et a éliminé les Canadiens pour une deuxième année consécutive.

En finale les Black Hawks ont affronté les Maple Leafs de Toronto, une équipe sous-estimée par plusieurs observateurs, mais que le directeur-gérant Punch Imlach avait rebâti avec brio. Imlach greffa à son excellent groupe de vétérans composé de Tim Horton, Johnny Bower, Bobby Baun et Frank Mahovlich, des joueurs recrues qui seront à la base de cette future dynastie des années 1960 : Dave Keon, Bob Nevin, Carl Brewer. Les Maple Leafs ont défait Chicago en six parties pour remporter leur première coupe Stanley en onze ans.

En 1961-1962, les Rangers de New York ont embauché un nouvel entraîneur : Doug Harvey. Ce dernier a succédé à Alf Pike et a connu beaucoup de succès à sa première saison à New York. Harvey a mené les Rangers aux séries éliminatoires, tout en poursuivant sa carrière de joueur et il a amassé 30 points et a reçu le trophée James-Norris, son septième en carrière.

Le 26 août 1961 le premier ministre du Canada John Diefenbaker a inauguré l’édifice du Temple de la renommée du hockey à Toronto, 16 ans après que les premiers membres y furent intronisés.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1961-1962

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1961-1962

    LIRE
  • 03 – Trophées 1961-1962

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1961-1962

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1961-1962

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1961-1962

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1961-1962 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1961-1962 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1961-1962 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1961-1962 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1961-1962 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1961-1962 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1961-1962 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1961-1962 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1961-1962 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1961-1962 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1961-1962 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1961-1962 (statistiques)

    LIRE