HOCKEY

1952-1953 - LNH

Ligue nationale de hockey

Le Rocket devient le meilleur buteur de tous les temps

Le 8 novembre 1952, Maurice Richard entra dans la légende lorsqu’il compta son 325e but en carrière devançant ainsi Nels Stewart qui détenait ce record depuis 1940. Richard réussissait l’exploit à sa onzième saison, alors que Stewart le fit en quinze campagnes. Lors du même match son coéquipier de toujours Elmer Lach marqua son 200e but.

Les Red Wings de Detroit présentèrent le meilleur dossier de la LNH pour une cinquième saison consécutive. Les Wings amassèrent 90 points, bien qu’ils perdirent les services du joueur de centre Sid Abel. Ce dernier se retrouva à Chicago où il fut joueur et entraîneur. Abel fut remplacé sur la «Production Line» par Alex Delvecchio et ce trio continua de terroriser les défensives adverses. D’ailleurs Gordie Howe connut une saison de rêve. Il marqua 49 buts, le deuxième plus haut total après les 50 buts de Maurice Richard, et récolta 95 points, un nouveau record. Ted Lindsay fut le deuxième marqueur de la ligue avec 71 points, alors que Delvecchio obtint 59 points. Non les Red Wings ne semblaient pas manquer Sid Abel.

Detroit fut opposé aux Bruins de Boston en demi-finale. Les Bruins ne semblèrent pas de taille pour les Red Wings. Leur gardien de but Jim Henry avait effectué un retour dans la LNH en 1951-1952 après deux ans d’absence, car aucune équipe ne le voulait. Leurs défenseurs étaient moyens, alors que les attaquants étaient vieillissants. Le premier match fut gagné les Red Wings 7 à 0 et plusieurs personnes pensèrent que la série ne durerait que quatre parties. Nullement découragés par cette défaite, les Bruins rebondirent en remportant les trois matchs suivants. Puis ils mirent fin à la série au sixième match avec une victoire de 4-2. Même s’ils avaient récolté 21 points de moins que Detroit, les Bruins accédèrent à la finale à force de travail acharné.

L’autre demi-finale impliqua Chicago et Montréal. Les Black Hawks menaient la série trois victoires à deux, lorsque l’entraîneur Dick Irvin a décidé de changer son gardien de but. Il remplaça Gerry McNeil par la recrue Jacques Plante. À son premier match, Plante réussit un jeu blanc de 3-0 au Chicago Stadium, puis il aida les Canadiens à remporter le septième match 4-1.

En finale, Montréal a battu Boston en cinq matchs. Le dernier match de la série a nécessité la prolongation et Elmer Lach a marqué le but vainqueur à 1:22. Les Canadiens gagnaient leur première coupe Stanley depuis 1946.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1952-1953

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1952-1953

    LIRE
  • 03 – Trophées 1952-1953

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1952-1953

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1952-1953

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1952-1953

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1952-1953 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1952-1953 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1952-1953 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1952-1953 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1952-1953 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1952-1953 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1952-1953 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1952-1953 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1952-1953 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1952-1953 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1952-1953 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1952-1953 (statistiques)

    LIRE