HOCKEY

1949-1950 - LNH

Ligue nationale de hockey

La «Production Line» mène Detroit à la coupe Stanley

La LNH a accru le calendrier à 70 matchs et cela ne signifia qu’une chose : dix parties de plus à la «Production Line» des Red Wings pour terroriser les défensives adverses. Les Red Wings présentèrent le meilleur dossier avec 88 points, soit 11 de plus que Montréal en deuxième position. Le trio de Ted Lindsay-Sid Abel-Gordie Howe amassa 92 buts et 215 points. Ils terminèrent 1-2-3 au classement des marqueurs : Lindsay récolta 78 points, dont 55 passes, un record, Abel obtint 69 points, dont 34 buts et Howe amassa 68 points, dont 35 buts.

Un autre ailier droit fit parler de lui : Maurice Richard. Le Rocket enfila 43 buts, atteignant le plateau des quarante buts pour la troisième fois. Richard fut nommé sur la première équipe d’étoiles, alors que Howe le fut sur la deuxième équipe. Au cours de la prochaine décennie ces deux joueurs se livrèrent une rivalité de tous les instants pour le titre du meilleur ailier droit.

Trois gardiens de but ont retenu l’attention. Bill Durnan, des Canadiens de Montréal, remporta un sixième trophée Georges-Vézina. Au terme de la saison, Durnan a pris sa retraite après sept saisons dans la LNH, toutes avec les Canadiens. Chuck Rayner, des Rangers de New York, remporta le trophée Hart et c’est grâce à ses prouesses devant la cage que les Rangers se sont classé pour les éliminatoires. Le trophée Calder fut décerné à Jack Gelineau des Bruins de Boston.

En demi-finale, les Red Wings sont confrontés aux Maple Leafs de Toronto, en quête d’une quatrième conquête consécutive de la coupe Stanley. Les Red Wings avaient gardé de mauvais souvenirs de leurs récents affrontements en éliminatoires contre Toronto, car ils avaient perdu leur trois dernières séries contre eux, dont les finales de la coupe Stanley de 1948 et de 1949. Lors du premier match Detroit a perdu les services de Gordie Howe qui fut gravement blessé à la tête ; Howe donna violemment contre la bande à la suite d’une dure mise en échec de Ted Kennedy. Il subit une délicate opération chirurgicale au cerveau et fut absent pour le reste des séries. Les Wings se sont remis de cet incident et, inspirés par le courage de Howe, ont gagné la série en sept parties.

En finale, les Red Wings affrontèrent les Rangers de New York, qui avaient préalablement vaincu les Canadiens en cinq matchs. Les Rangers semblaient se diriger vers la victoire. Ils menaient la série trois victoires à deux et possédaient une avance de 4-3 en troisième période du sixième match quand Ted Lindsay et Sid Abel ont marqué pour donner la victoire 5-4 aux Red Wings. Le match décisif se rendit en surtemps et Pete Babando des Red Wings a inscrit le but vainqueur à 8:31 de la deuxième période de prolongation.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1949-1950

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1949-1950

    LIRE
  • 03 – Trophées 1949-1950

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1949-1950

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1949-1950

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1949-1950

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1949-1950 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1949-1950 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1949-1950 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1949-1950 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1949-1950 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1949-1950 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1949-1950 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1949-1950 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1949-1950 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1949-1950 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1949-1950 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1949-1950 (statistiques)

    LIRE