HOCKEY

1942-1943 - LNH

Ligue nationale de hockey

Une ligue à six équipes

La LNH a perdu une autre équipe quand les Americans de New York ont cessé leurs activités au terme de la saison 1941-1942. Deuxième équipe américaine à joindre les rangs de la LNH, les Americans accumulaient, depuis quelques saisons, les piètres performances et les pertes financières. La LNH a opéré avec seulement six clubs et a augmenté son calendrier à 50 matchs. De plus, la période de prolongation de 10 minutes est abandonnée. En temps de guerre, le nombre de trains était réduit et la LNH a pris cette mesure afin de s’assurer que les parties n’allaient pas se terminer pas trop tard.

C’est en 1942-1943 que la LNH a ressenti le plus les effets de la guerre, car de plus en plus de hockeyeurs sont conscrits. Les Rangers de New York, l’équipe la plus sérieusement hypothéquée par la guerre, a perdu son gardien de but Jim Henry à quelques jours du début de la saison et s’en remit à un trio de gardiens, composé de Steve Buzinski, de Jim Franks et de Bill Beveridge, qui ne fut pas à la hauteur de la situation. New York connut une saison difficile ne récoltant que 11 victoires et accordant l’impressionnant total de 253 buts.

Doug Bentley, des Black Hawks de Chicago, a terminé au premier rang des marqueurs avec une production de 73 points (dont 33 buts), égalant ainsi le record qu’avait établi Cooney Weiland en 1929-1930. Bill Cowley, des Bruins de Boston, a amassé 72 points, alors que Max Bentley des Black Hawks, le frère de Doug, a récolté 70 points. Cowley a mérité le trophée Hart.

À Montréal, les Canadiens ont accueilli une recrue du nom de Maurice Richard. Ce dernier a débuté la saison avec 11 points, dont 5 buts, en 16 matchs, avant de se fracturer la cheville et de manquer le reste de la saison. Le trophée Calder, remis à la meilleure recrue, est décerné à Gaye Stewart des Maple Leafs de Toronto qui amassa 47 points, dont 24 buts.

Au classement final, les Red Wings de Detroit ont pris le premier rang avec 61 points, quatre de plus que les Bruins de Boston au deuxième échelon. Pour la première fois depuis longtemps, les deux meilleures équipes se sont affrontées en finale de la coupe Stanley. Un nouveau système éliminatoire est implanté ; dorénavant les demi-finales opposeront l’équipe de première position contre celle de troisième position et celle de deuxième place contre celle de quatrième place. Ce système sera en vigueur jusqu’à la fin des années 1960. En finale, Detroit a battu Boston en quatre matchs consécutifs.

Le 4 février 1943, la LNH a perdu un de ses bâtisseurs quand le président Frank Calder est décédé d’une crise cardiaque. Son successeur est Mervyn «Red» Dutton, ancien entraîneur des Americans de New York.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1942-1943

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1942-1943

    LIRE
  • 03 – Trophées 1942-1943

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1942-1943

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1942-1943

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1942-1943

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1942-1943 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1942-1943 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1942-1943 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1942-1943 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1942-1943 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1942-1943 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1942-1943 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1942-1943 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1942-1943 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1942-1943 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1942-1943 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1942-1943 (statistiques)

    LIRE