HOCKEY

1941-1942 - LNH

Ligue nationale de hockey

La guerre en Europe

Le 1er septembre 1939, l’Allemagne nazie envahit le Pologne déclenchant ainsi le conflit armé le plus dévastateur de l’histoire. Deux jours plus tard, la déclaration de guerre de la Grande-Bretagne à l’Allemagne provoqua la mobilisation de tout le Commonwealth britannique. Ainsi le Canada entra en guerre et par le fait même plusieurs hockeyeurs durent arrêter leur carrière au cours des années 1940 pour faire leur service militaire. Ce fut le cas en autres de Sid Abel (Red Wings), de Bobby Bauer (Bruins), des frères Doug et Max Bentley (Black Hawks), de Woody Dumart (Bruins), de Jim Henry (Rangers), de Lynn et Murray Patrick (Rangers), de Chuck Rayner (Americans), de Ken et Terry Reardon (Canadiens) et Milt Schmidt (Bruins).

Le conflit militaire priva le hockey professionnel de nombreux joueurs et le président de la LNH, Frank Calder pensa même suspendre les activités de son circuit si le hockey nuisait à l’effort de guerre. Ce fut le contraire qui se produisit, car les politiciens canadiens et américains encouragèrent les propriétaires d’équipe de continuer à divertir les gens.

Des changements survinrent avant le début de la saison. Les Americans de New York devinrent les Americans de Brooklyn, bien que l’équipe ait continué d’évoluer au Madison Square Garden de New York. De plus la LNH innova en ajoutant un deuxième juge de ligne.

Les spectateurs assistèrent à du jeu plus offensif, car il se marqua 16% plus de buts que la saison précédente. Les Rangers de New York amassèrent 60 points terminèrent au premier du classement général pour la première fois de leur histoire. Les Rangers alignèrent trois des quatre meilleurs marqueurs du circuit : Bryan Hextall fut le premier marqueur de la LNH avec 56 points, alors que Lynn Patrick (54 points, dont 32 buts) et Phil Watson (52 points) prirent le deuxième et le quatrième rang.

En demi-finale, les Rangers s’inclinèrent en six matchs contre les Maple Leafs de Toronto. Ces derniers furent opposés aux Red Wings de Detroit en finale. Les Maple Leafs étaient largement favoris car ils avaient amassé 15 points de plus que Detroit en saison. À la surprise générale, les Red Wings amorcèrent la série en lion, gagnant les trois premiers matchs, dont les deux premiers dans le fief des Leafs. La série semblait être dans le sac pour Detroit et le joueur de centre des Maple Leafs Billy Taylor blagua devant les journalistes et prédit une victoire de Toronto en sept matchs. Taylor passa pour un prophète quand les Maple Leafs renversèrent la vapeur et devinrent la première équipe de l’histoire de la LNH à combler un déficit d’aucune victoire et de trois défaites pour gagner une série.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1941-1942

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1941-1942

    LIRE
  • 03 – Trophées 1941-1942

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1941-1942

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1941-1942

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1941-1942

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1941-1942 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1941-1942 (statistiques)

    LIRE
  • Brooklyn, Americans - 1941-1942 (calendrier)

    LIRE
  • Brooklyn, Americans - 1941-1942 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1941-1942 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1941-1942 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1941-1942 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1941-1942 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1941-1942 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1941-1942 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1941-1942 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1941-1942 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1941-1942 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1941-1942 (statistiques)

    LIRE