HOCKEY

1938-1939 - LNH

Ligue nationale de hockey

Mel Hill : trois buts en prolongation et la coupe Stanley aux Bruins

La LNH a perdu une autre équipe en raison de difficultés financières. Les Maroons de Montréal ont mis un terme à leurs activités. Le marché montréalais rendait très difficile la survie de deux équipes. Comme la ville de Montréal était majoritairement francophone, les Maroons cédèrent le plancher aux Canadiens, l’équipe la plus populaire et la plus riche des deux. Les Maroons ne furent pas transférés dans une autre ville et ils vendirent simplement leurs joueurs aux clubs les plus offrants. Une triste fin pour cette équipe deux fois championne de la coupe Stanley.

En 1937-1938, les Bruins de Boston présentèrent le meilleur dossier de la LNH, mais ils dérogèrent à une règle non écrite du sport qui veut que l’on ne change pas une formation gagnante. Les Bruins vendirent aux Red Wings de Detroit leur gardien de but Tiny Thompson, quatre fois gagnant du trophée Georges-Vézina, pour faire place à la recrue Frank Brimsek. Les Bruins gagnèrent leur pari ; Brimsek connut un début de saison fantastique récoltant six jeux blancs à ses sept premiers matchs. Il connut aussi une séquence de 231 minutes et 54 secondes sans accorder de but et termina l’année avec 10 jeux blancs et une moyenne de 1,56, en plus mériter les trophée Georges-Vézina et Calder.

Encore une fois les Bruins terminèrent au premier rang du classement général, avec une priorité de 16 points sur les Rangers de New York en deuxième position. Boston possédait tous les éléments constituant une équipe championne : une excellente défensive, une attaque équilibrée, des vétérans qui ont vu neiger et de jeunes joueurs assoiffés de victoires.

En demi-finale, les Bruins affrontèrent les Rangers. Ce qui devait être une formalité pour les Bostoniens s’avéra une dure épreuve. La série se rendit à la limite de sept matchs et Boston fut sauvé par un héros inattendu : Mel Hill. Auteur de 10 buts en saison, il en marqua six en éliminatoires. À huit minutes de la troisième période de prolongation, Hill inscrivit le but vainqueur qui élimina les Rangers. Il s’agissait du troisième but en prolongation de Hill dans cette série. En finale, les Bruins battirent les Maple Leafs de Toronto en cinq parties. Frank Brimsek excella n’accordant que six buts en finale.

Hector «Toe» Blake des Canadiens de Montréal, gagnant du trophée Hart, termina au premier rang des marqueurs avec 47 points, alors que Roy Conacher des Bruins de Boston enfila 26 buts et devint la première recrue à dominer la LNH à ce chapitre.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1938-1939

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1938-1939

    LIRE
  • 03 – Trophées 1938-1939

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1938-1939

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1938-1939

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1938-1939

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1938-1939 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1938-1939 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1938-1939 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1938-1939 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1938-1939 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Red Wings - 1938-1939 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1938-1939 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1938-1939 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Americans - 1938-1939 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Americans - 1938-1939 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1938-1939 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1938-1939 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1938-1939 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1938-1939 (statistiques)

    LIRE