HOCKEY

1931-1932 - LNH

Ligue nationale de hockey

Les paris gagnés de Conn Smythe

En 1931-1932 la LNH passa de dix à huit équipes. Les Quakers de Philadelphie cessèrent leurs activités, alors que les Senators d’Ottawa, dont la situation financière était désastreuse, obtinrent de la part de la ligue le droit de prendre une saison sabbatique. La LNH accrût le nombre de matchs à 48 dans l’espoir de générer plus de revenus pour les équipes. Les années de grandes prospérités étaient terminées.

À Toronto, un homme filait le parfait bonheur en cette saison morose : Conn Smythe. Embauché comme directeur-gérant des Rangers de New York en 1926, il fut congédié avant le début de la saison, un affront qu’il n’a jamais accepté. Sans travail dans le monde du hockey, il acheta les St. Patricks de Toronto en 1926 et jura relancer cette formation en chute libre. Dès ce moment, il mit tout en oeuvre afin de faire de ses Maple Leafs (il rebaptisa lui-même l’équipe) la meilleure équipe du circuit. En 1927-1928, il mit de l’avant un plan de cinq ans pour faire des Leafs les champions de la coupe Stanley.

Selon Smythe, la meilleure équipe devait évoluer dans un amphithéâtre de qualité. En 1929, en pleine crise économique, il entama la construction du Maple Leaf Gardens. Le 12 novembre 1931, le nouvel aréna ouvrit ses portes et 13 542 spectateurs assistèrent à la victoire de 2-1 de Chicago contre les Maple Leafs.

En 1930, Smythe remarqua qu’il manquait un défenseur de grande qualité à son équipe. Son choix s’arrêta sur Francis «King» Clancy des Senators d’Ottawa. Avant le début de la saison 1930-1931, Smythe misa toutes ses économies sur un cheval dont les chances de gagner étaient de 100 contre 1. Smythe empocha le gros lot et acheta Clancy. Une seule pièce du casse-tête manquait : la coupe Stanley.

La saison 1931-1932 était la cinquième du plan quinquennal de Smythe. Toronto alignait trois des quatre meilleurs marqueurs de la LNH, soit Harvey «Busher» Jackson (53 points, dont 28 buts), Joe Primeau (50 points, dont 13 buts) et Charlie Conacher (48 points, dont 34 buts). En finale de la coupe Stanley, les Maple Leafs affrontèrent les Rangers de New York. Toronto balaya la série en trois matchs. Conn Smythe venait de gagner son dernier pari.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1931-1932

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1931-1932

    LIRE
  • 03 – Trophées 1931-1932

    LIRE
  • 04 – Équipes d'étoiles 1931-1932

    LIRE
  • 05 - Les meneurs 1931-1932

    LIRE
  • 06 - Grandes dates 1931-1932

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1931-1932 (calendrier)

    LIRE
  • Boston, Bruins - 1931-1932 (statistiques)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1931-1932 (calendrier)

    LIRE
  • Chicago, Black Hawks - 1931-1932 (statistiques)

    LIRE
  • Detroit, Falcons - 1931-1932 (calendrier)

    LIRE
  • Detroit, Falcons - 1931-1932 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1931-1932 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1931-1932 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Maroons - 1931-1932 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Maroons - 1931-1932 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Americans - 1931-1932 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Americans - 1931-1932 (statistiques)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1931-1932 (calendrier)

    LIRE
  • New York, Rangers - 1931-1932 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1931-1932 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, Maple Leafs - 1931-1932 (statistiques)

    LIRE