HOCKEY

1922-1923 - LNH

Ligue nationale de hockey

Clint Benedict, le joueur clé à Ottawa

La recette du succès à Ottawa était assez simple ; bien jouer en défensive et laisser le gardien de but Clint Benedict effectuer les arrêts. Depuis 1919, les Senators présentaient, année après année, la meilleure fiche en défensive et se qualifiaient toujours pour les éliminatoires. Et Benedict était plus qu’un excellent cerbère ; il a changé à jamais le style des gardiens de but. Il fut un temps où un gardien était pénalisé lorsqu’il se jetait sur la glace pour effectuer un arrêt. Benedict, qui spécialisait dans ce style de jeu, a écopé de tellement de pénalités que le règlement fut modifié.

La course pour participer aux séries éliminatoires a été la plus passionnante de la jeune histoire de la LNH. Trois équipes étaient en lice jusqu’à la fin de la saison et Ottawa a devancé Montréal par un point et Toronto par deux points.

La finale de la ligue opposa les Senators, favoris à cause de Benedict, aux Canadiens de Montréal, une équipe amputée de son meilleur élément, Newsy Lalonde. Première vedette offensive des Canadiens, Lalonde eut un conflit contractuel avec le propriétaire Léo Dandurand lors de la saison précédente. Cette dispute marqua le début de la fin pour Lalonde à Montréal. Au début de la campagne, il a été cédé à Saskatoon (Ligue de hockey de l’Ouest canadien) en retour des droits sur un jeune joueur prometteur du nom d’Aurèle Joliat. Ce dernier a eu la lourde tâche de succéder à Lalonde et à son premier match, il a inscrit deux buts dans une défaite de 7-2 contre Toronto. Une étoile était née.

La finale de la ligue se joua sur deux matchs au total des buts, qu’Ottawa remporta 3 buts à 2. Le premier match fut ponctué de plusieurs gestes disgracieux de la part de deux joueurs montréalais, Billy Couture et Sprague Cleghorn. Léo Dandurand, furieux de la conduite antisportive des siens, suspendit ces deux joueurs pour le match suivant, bien que cela allait nuire aux chances de victoires des Canadiens.

C’est le 22 mars 1923, que le légendaire commentateur sportif Foster Hewitt fit la première description de match de hockey à la radio, en direct du Mutual Street Arena de Toronto.

ARTICLES ANNEXES

  • 01 – Classement final 1922-1923

    LIRE
  • 02 – Séries éliminatoires 1922-1923

    LIRE
  • Hamilton, Tigers - 1922-1923 (calendrier)

    LIRE
  • Hamilton, Tigers - 1922-1923 (statistiques)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1922-1923 (calendrier)

    LIRE
  • Montréal, Canadiens - 1922-1923 (statistiques)

    LIRE
  • Ottawa, Sénateurs - 1922-1923 (calendrier)

    LIRE
  • Ottawa, Sénateurs - 1922-1923 (statistiques)

    LIRE
  • Toronto, St. Patricks - 1922-1923 (calendrier)

    LIRE
  • Toronto, St. Patricks - 1922-1923 (statistiques)

    LIRE