DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Boa, Gilmour

tir

Né le 8 août 1924 à Montréal. Décédé le 7 septembre 1973 à St-Catharines, en Ontario. Discipline : tir olympique. Spécialité : carabine.

Au cours de sa longue carrière, Gilmour Boa participa à cinq Jeux olympiques (1952 à Helsinki, 1956 à Melbourne, 1960 à Rome, 1964 à Tokyo et 1968 à Mexico). En 1952 et 1964, il termina quatrième à la carabine position couchée; en 1956, il eut la médaille de bronze. Toujours aux Jeux olympiques de Melbourne, lors de l'épreuve de la carabine trois positions, Boa établit un record du monde en réussissant un score parfait (400 points) à la position couchée, mais ne finit qu'en sixième position à cause de contre-performances aux deux autres positions. Le lendemain, lors de l'épreuve récompensée par le bronze, son compatriote Gérard Ouellette lui proposa d'utiliser la même carabine et de se conseiller mutuellement. Boa tira le premier marquant 598 points. À son tour, sur les judicieux conseils de Boa, Ouellette logea 60 balles consécutives dans le centre de la cible, un score parfait de 600 points, qui permit à l'athlète natif de Windsor, en Ontario, de rafler l'or.

En 1954, Boa gagna l'or aux championnats du monde disputés à Caracas, établissant un record mondial avec une marque de 598 points. Il récolta aussi une médaille d'or à la carabine de petit calibre aux Jeux de l'Empire britannique et du Commonwealth de Kingston en 1966. Il remporta la médaille d'argent à la carabine de petit calibre en position couchée par équipe et termina sixième dans l'épreuve individuelle aux Jeux panaméricains de Winnipeg en 1967. Aux Jeux panaméricains de Cali en 1971, il obtint encore deux médailles d'argent (carabine position couchée individuelle et pistolet à percussion centrale par équipe) et une de bronze (carabine position couchée par équipe). Il fut douze fois le champion canadien à la carabine.

Intronisé au Temple de la renommée olympique du Canada (1955) et au Temple de la renommée des sports du Canada (1958).