DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Ligue nord-américaine de soccer

ligues

Ligue née en 1968 de la fusion entre l’United Soccer Association et la National Professional Soccer League.

Cette année-là, le nouveau circuit comptait dix-sept clubs, mais s'était beaucoup trop et rapidement plusieurs formations disparurent. En 1969, il ne restait que cinq équipes. La Ligue nord-américaine de soccer (LNAS) connut des hauts et beaucoup de bas jusqu'en 1975, lorsque le Cosmos de New York réussit un coup de maître en embauchant le légendaire Pelé, seul joueur de soccer connu aux USA.

Dès ce moment, le soccer fit fureur aux États-Unis. Entre 1978 et 1980 la LNAS comptait vingt-quatre formations et de plus en plus de vedettes internationales vinrent terminer leur glorieuse carrière en Amérique, dont Franz Beckenbauer, Johan Cruyiff et Bobby Moore.

En 1981, le Fury de Philadelphie déménagea à Montréal, prenant le nom de Manic. Ce fut un succès instantané, le Manic de Montréal devenant même une concession clé de la LNAS. Malheureusement plusieurs formations connurent des problèmes financiers et durent cesser leurs activités. De 24 clubs en 1980, la LNAS est tombée à 12 en 1983, puis à 9 en 1984, dernière année d'activité de ce qui fut le meilleur circuit professionnel de soccer en Amérique du Nord au cours des années 1970 et 1980.

La NASL va revivre à partir de 2011 avec huit formations : Atlanta (Silverbacks), Carolina (RailHawks), FC Edmonton, Fort Lauderdale (Strikers) Minnesota (Stars), Montréal (Impact), Porto Rico (Islanders) et Tampa Bay (Rowdies). En cette saison inaugurale, c'est Minnesota qui sera sacré champion des éliminatoires.

En 2013, la finale de la LNAS est disputée entre le gagnant de la première moitié de la saison (printemps) et de la deuxième partie de la saison (automne) ; le Cosmos de New York va s'imposer 1 à 0 face aux Silverbacks d'Atlanta pour ainsi capturer un sixième titre de la LNAS (1972, 1977, 1978, 1980, 1982 et 2013).

En 2014, la LNAS élargissait ses cadres et ajoutait deux nouvelles formations : le Fury d'Ottawa et le Eleven d'Indy. Dès leur deuxième campagne, en 2015, Ottawa s’est qualifié pour la finale, s'inclinant devant le Cosmos de New York qui récoltait un septième titre des éliminatoires.

CHAMPIONS DE LA LIGUE NORD-AMÉRICAINE DE SOCCER

  • 1968 - Chiefs d'Atlanta
  • 1969 - Spurs de Kansas City
  • 1970 - Lancers de Rochester
  • 1971 - Tornado de Dallas
  • 1972 - Cosmos de New York
  • 1973 - Atoms de Philadelphie
  • 1974 - Aztecs de Los Angeles
  • 1975 - Rowdies de Tampa Bay
  • 1976 - Metros-Croatia de Toronto
  • 1977 - Cosmos de New York
  • 1978 - Cosmos de New York
  • 1979 - Whitecaps de Vancouver
  • 1980 - Cosmos de New York
  • 1981 - Sting de Chicago
  • 1982 - Cosmos de New York
  • 1983 - Roughnecks de Tulsa
  • 1984 - Sting de Chicago
  • 2011 - NSC Minnesota Stars
  • 2012 - Rowdies de Tampa Bay
  • 2013 - Cosmos de New York
  • 2014 - Scorpions de San Antonio
  • 2015 - Cosmos de New York