DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Edwards, Phil

athlétisme

Né le 13 septembre 1907 à Georgetown, Guyane britannique. Décédé le 6 septembre 1971 à Montréal. Discipline : athlétisme. Spécialités : 800 mètres et 1 500 mètres.

Il participa aux Jeux olympiques d'Amsterdam en 1928, remportant la médaille de bronze au relais 1 600 mètres et terminant quatrième au 800 mètres. Quatre ans plus tard aux Jeux olympiques de Los Angeles, Edwards amassa trois médailles de bronze (800 mètres, 1 500 mètres et relais 1 600 mètres). Aux Jeux olympiques de Berlin en 1936, il mérita le bronze au 800 mètres, en plus d'être cinquième au 1 500 mètres et quatrième au relais 1 600 mètres. Celui qui était surnommé l'homme de bronze fut l'olympien canadien le plus titré jusqu'en 2002 alors que Marc Gagnon égala la marque d'Edwards.

Au cours de sa carrière, il établit 13 records nationaux et il obtint la médaille d'or au 880 verges aux Jeux de l'Empire de Londres en 1934 (il gagna cette médaille représentant la Guyane britannique). Les succès d'Edwards sont encore plus remarquables car il effectua sa carrière olympique en même temps qu'il étudiait en médecine à l'Université McGill. D'ailleurs, il aida McGill à remporter six titres d'athlétisme (1931 à 1936).

Intronisé au Temple de la renommée olympique du Canada (1950), au Temple de la renommée des sports du Canada (1997) et au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec (2005). Récipiendaire du trophée Lionel-Conacher (1936) et du trophée Lou-Marsh (1936). Un trophée Phil-Edwards est remis annuellement au meilleur Canadien en athlétisme.