DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Desmarteau, Étienne

athlétisme

Né le 4 février 1873 à Boucherville. Décédé le 29 octobre 1905 à Montréal. Discipline : athlétisme. Spécialité: lancer du poids de 25,4 kg, une épreuve olympique supprimée qui s'apparentait au lancer du marteau.

Dès sa jeunesse, ce Bouchervillois de 6 pieds et de plus de 200 livres devient rapidement célèbre pour sa très grande force physique.

Il a été embauché comme policier à la Ville de Montréal en mars 1901 et il participait annuellement aux Jeux policiers à Montréal, New York et Boston. Il excella au tir à la corde et au lancer du poids. En septembre 1902, il gagna, en l’espace d’une heure, le championnat du monde des poids lourds et le championnat du monde junior du lancer du marteau

Desmarteau s’est vu refuser par ses supérieurs un congé pour participer aux Jeux olympiques de Saint-Louis en 1904. Le colosse prit part tout de même à ceux Jeux et fut congédié. À Saint-Louis, il remporta l'or et établit même deux records du monde : la hauteur (15 pieds et 9 pouces) et de distance (36 pieds et 6 1/2 pouces). Il devint le premier Canadien français à gagner une médaille d'or aux Jeux olympiques. Son succès lui permit de réintégrer la police de Montréal.

L‘année suivante, il établit le record du monde au lancer en hauteur du marteau.

Il succomba à la fièvre typhoïde alors qu’il s’entraînait pour une compétition. Il n’avait que 32 ans.

Intronisé au Temple de la renommée olympique du Canada (1949), au Temple de la renommée des sports du Canada (1955) et au Temple de la renommée du Panthéon des sports du Québec (1974). Un aréna et un parc de Montréal porte son nom.

 

Crédit photo : Archives de la Ville de Montréal VM94/D72-2