DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Montréal, Royaux de

équipes

Équipe fondée en 1897, qui évolua dans les ligues mineures du baseball professionnel jusqu’en 1960.

Dès la première année la formation montréalaise remporta le championnat de la ligue Eastern. À l’époque, les Royaux jouaient dans le petit parc Atwater. En 1914, un jeune lanceur du nom de Babe Ruth effectua sa première visite à Montréal dans l’uniforme des Orioles de Baltimore. Quelques semaines plus tard, le Bambino passait au baseball majeur avec les Red Sox de Boston. Les Royaux cessèrent leurs activités en 1917 en raison de la Première Guerre mondiale.

Le baseball de la Ligue Internationale revint à Montréal en 1928 lorsque l’homme d’affaires George Stallings acheta la concession de Syracuse et la déménagea à Montréal. Les Royaux emménagèrent alors dans le tout nouveau stade Delorimier, construit expressément pour eux. Les Royaux remportèrent leur partie inaugurale 7 à 4 contre Reading en présence de 22 000 spectateurs ravis.

La crise économique fut désastreuse pour les Royaux et Stallings. L’équipe fut vendue en 1931 à Charles-Émile Trudeau et au légendaire Frank Shaughnessy. Dès ce moment, la fortune des Royaux changea du tout au tout. L’équipe montréalaise devint synonyme de succès et un modèle de gestion à travers le baseball mineur nord-américain.

En 1939, les Royaux conclurent une entente avec Branch Rickey, le directeur-gérant des Dodgers de Brooklyn, qui en faisait leur principal club-école de calibre AAA. Ainsi, les futures vedettes des Dodgers effectuèrent un stage à Montréal; les Duke Snider, Don Newcombe et même Tom Lasorda portèrent l’uniforme des Royaux. Mais celui qui marqua à jamais le baseball à Montréal fut Jackie Robinson. 

Le 23 octobre 1945, le président des Royaux, Hector Racine, embauchait Jackie Robinson, un joueur de race noire que les Dodgers avaient en haute estime. Branch Rickey jugeait que Montréal était l’endroit idéal pour que le jeune prodige fasse ses classes. Robinson ne déçut personne en 1946, avec une moyenne de .349 et 113 points marqués. Il fut un rouage important dans la conquête de la petite Série mondiale. Robinson était un héros pour les amateurs de baseball montréalais. L’année suivante, il se joignit aux Dodgers, premier joueur de race noire à briser la barrière raciale.

L’association entre les Royaux et les Dodgers fut très fructueuse, car le club-école accumula les championnats et les succès à la petite Série mondiale. Les Royaux conquirent sept titres de la Ligue internationale (1945, 1946, 1948, 1951, 1952, 1955, 1958) et triomphèrent sept fois à la petite Série mondiale (1941, 1946, 1948, 1949, 1951, 1953, 1958). L’excellence des Royaux fit courir les foules. De 1947 à 1951, ils attirèrent en moyenne 435 000 spectateurs par saison, une statistique comparable à plusieurs formations du baseball majeur de l’époque.

Quelques joueurs québécois endossèrent l’uniforme de cette équipe, surtout pendant la Deuxième Guerre mondiale, lorsqu’il y avait pénurie de joueurs. Il y eut, entre autres, Jean-Pierre Roy, Roland Gladu et Stan Bréard.

Au terme de la saison 1960, les Dodgers annonçèrent leur intention de mettre fin à leur association avec les Royaux de Montréal. Plusieurs facteurs expliquaient cette décision. Les Dodgers, qui avaient déménagé à Los Angeles, sur la côte ouest, préféraient conserver leurs filiales de calibre AAA basées dans l’État de Washington (Spokane) et dans le Minnesota (St. Paul). La concession montréalaise était également sur le déclin; les assistances avaient considérablement diminué, conséquence du mauvais rendement de l’équipe. De plus, le propriétaire des Dodgers, Walter O’Malley, n’appréciait que la firme Sherburn Investment Corporation, gestionnaire du stade Delorimier, ait augmenté le bail de 60 % pour la saison 1961 et qu’elle ait exigé une entente à long terme avec l’équipe américaine.

DOSSIER DES ROYAUX DE MONTRÉAL

Saison Ligue PJ V D MOY RANG Éliminatoires Gérant (s)
1897* Eastern 55 21 34 .382 7e Hors des séries George Wiedman / Charles Dooley
1898 Eastern 116 68 48 .586 1er Champion Charles Dooley
1899 Eastern 111 61 50 .550 2e Hors des séries Charles Dooley
1900 Eastern 124 53 71 .427 7e Hors des séries Charles Dooley
1901 Eastern 130 64 66 .492 5e Hors des séries Charles Dooley
1902 Eastern 136 58 78 .426 7e Hors des séries Charles Dooley
1903** Eastern 66 12 54 .182 7e Hors des séries Zeke Wrigley / Bill Clancy / Gene DeMontreville
1904 Eastern 129 67 62 .519 5e Hors des séries Charlie Atherton / Ed Barrow
1905 Eastern 136 56 80 .412 6e Hors des séries Jimmy Bannon
1907 Eastern 131 46 85 .351 8e Hors des séries Matt Kittridge / Red Morgan
1908 Eastern 139 64 75 .460 5e Hors des séries Doc Casey
1909 Eastern 151 68 83 .450 6e Hors des séries Doc Casey
1910 Eastern 151 71 80 .470 5e Hors des séries Ed Barrow
1911 Eastern 152 72 80 .474 5e Hors des séries Ed McCafferty
1912 International 152 71 81 .467 6e Hors des séries Billy Lush / Joe Yeager / Kitty Bransfield
1913 International 151 74 77 .490 5e Hors des séries Kitty Bransfield
1914 International 149 60 89 .403 7e Hors des séries Kitty Bransfield / Dan Howley
1915 International 137 67 70 .489 5e Hors des séries Dan Howley
1916 International 139 75 64 .540 3e Hors des séries Dan Howley
1917 International 150 56 94 .373 7e Hors des séries Dan Howley
1922 Eastern Canada 124 55 69 .444 4e Hors des séries Larry Carmel / Bill Innes
1923 Eastern Canada 118 66 52 .559 1er Champion Harry Hoffman
1924 Qc-On-Vermont 109 54 55 .495 2e Hors des séries Patsy O'Rourke / White Zilenger
1928 International 168 84 84 .500 5e Hors des séries George Stallings / Ed Holly
1929 International 167 88 79 .527 4e Hors des séries Ed Holly
1930 International 168 96 72 .571 3e Hors des séries Ed Holly
1931 International 165 85 80 .515 4e Hors des séries Ed Holly
1932 International 168 90 78 .536 4e Hors des séries Ed Holly / Doc Gautreau
1933 International 165 81 84 .491 6e Hors des séries Doc Gautreau / Oscar Roettger
1934 International 150 73 77 .487 6e Hors des séries Frank Shaughnessy
1935 International 154 92 62 .597 1er Finale Frank Shaughnessy
1936 International 152 71 81 .467 6e Hors des séries Frank Shaughnessy / Harry Smythe
1937 International 149 82 67 .550 2e Premier tour Rabbit Maranville
1938 International 153 69 84 .451 6e Hors des séries Rabbit Maranville / Alex Hooks
1939 International 152 64 88 .421 7e Hors des séries Burleigh Grimes
1940 International 160 80 80 .500 5e Hors des séries Clyde Sukeforth
1941 International 154 90 64 .584 2e Champion Clyde Sukeforth
1942 International 153 82 71 .536 2e Premier tour Clyde Sukeforth
1943 International 152 76 76 .500 4e Premier tour Fresco Thompson
1944 International 153 73 80 .477 6e Hors des séries Bruno Betzel
1945 International 153 95 58 .621 1er Finale Bruno Betzel
1946 International 154 100 54 .649 1er Champion Clay Hopper
1947 International 153 93 60 .608 2e Premier tour Clay Hopper
1948 International 153 94 59 .614 1er Champion Clay Hopper
1949 International 154 84 70 .545 3e Champion Clay Hopper
1950 International 153 86 67 .562 2e Premier tour Walter Alston
1951 International 154 95 59 .617 1er Champion Walter Alston
1952 International 151 95 56 .629 1er Finale Walter Alston
1953 International 152 89 63 .586 2e Champion Walter Alston
1954 International 154 88 66 .571 2e Finale Max Macon
1955 International 154 95 59 .617 1er Premier tour Greg Mulleavy
1956 International 152 80 72 .526 4e Premier tour Greg Mulleavy
1957 International 154 68 86 .442 8e Hors des séries Greg Mulleavy / Al Campanis / Al Ronning / Tommy Holmes
1958 International 153 90 63 .588 1er Champion Clay Bryant
1959 International 154 72 82 .468 6e Hors des séries Clay Bryant
1960 International 154 62 92 .403 8e Hors des séries Clay Bryant
                 
* la formation de Rochester fut déménagée à Montréal le 23 juillet 1897.
** l'équipe de Worcester fut transéférée à Montréal le 21 juillet 1903.