DICTIONNAIRE
DES SPORTS DU
QUÉBEC

Montréal, Impact de

équipes

Équipe évoluant dans la Major League Soccer (MLS) depuis la saison 2012, après avoir joué dans la Ligue américaine de soccer professionnel (APSL) de 1993 à 1995, dans la A-League de 1996 à 2004, dans la United Soccer League (USL) de 2005 à 2009 et dans la North American Soccer League (NASL) en 2010 et en 2011. Propriété de la famille Saputo, l’Impact remporta le championnat de l’APSL en 1994, le championnat de la A-League en 2004 et le titre de l’USL en 2009.

En décembre 1992, Saputo devient le propriétaire de la nouvelle concession de soccer professionnel, l’Impact de Montréal, qui allait débuter ses activité l’American Professional Soccer League (APSL).

À sa deuxième saison, l’Impact, dirigé par Valerio Gazzola, termina au troisième rang du classement de l’APSL et se qualifiant pour les éliminatoires. Après avoir disposé du Salsa de Los Angeles, l’Impact est sacré champion grâce à un gain de 1 à 0 au dépends des Foxes du Colorado lors de la finale disputée au Complexe sportif Claude-Robillard.

Au cours des trois prochaines saisons, l’Impact de Montréal termina au premier rang du classement général en saison, mais connut des éliminations hâtives lors des séries d’après-saison.

Après une campagne (1999) sans avoir disputé de soccer extérieur, l’Impact revient en action lors de la saison 2000, mais rate les séries éliminatoires pour la première fois depuis 1993. Maintenant la propriété du Groupe financier Ionian, l’Impact éprouve de sérieux problèmes financiers, l’équipe étant mise tous tutelle par la A-League au cours de la campagne 2001.

Au terme de cette année difficile, Joey Saputo annonce que la formation montréalaise était désormais une société sans but lucratif et son avenir à moyen terme était assuré grâce à de nouveaux investisseurs comme le Gouvernement du Québec, Saputo et Hydro-Québec.

C’est le début de la renaissance du soccer à Montréal. Les performances du club sur le terrain sont en progression alors que le chiffre des assistances est en forte croissance. En 2004, l’Impact, sous la gouverne de Nick De Santis, se qualifie aisément pour les éliminatoires. Confronté dès le premier tour à sa bête noire des séries, les Raging Rhinos de Rochester, l’Impact disposa facilement de Rochester, pour ensuite vaincre Syracuse et finalement les Sounders de Seattle lors de la finale. C’était le deuxième titre de l’Impact de Montréal.

En 2005, l’Impact, qui évoluait maintenant dans l’United Soccer League (USL), amorça la saison avec une séquence de 15 parties sans défaite (10 victoires et 5 matchs nuls) pour établir un record du circuit. Montréal termina au premier rang de classement général et en séries il fut éliminé par les Sounders de Seattle.

En 2006, l’Impact continua sa domination en saison en terminant au premier rang du classement; par contre la formation montréalaise tomba en demi-finale face aux Whitecaps de Vancouver. L’année suivante, la dernière de l’Impact au Complexe sportif Claude-Robillard, sera décevante puisque Montréal s’inclina dès le premier tour éliminatoire face aux Islanders de Porto Rico.

L’année 2008 sera mouvementée pour l’Impact qui va évoluer dans son nouveau domicile, le State Saputo. Nick De Santis quitta son poste d’entraîneur-chef et John Limniatis lui succéda le 10 juin. Six semaines plus tars, l’Impact remportait la première édition du Championnat canadien face au Toronto F.C. pour obtenir son laissez-passer pour la Ligue des Champions de la CONCACAF. Lors de cette compétition, Montréal se qualifia pour les quarts de finale où il fut confronté au club mexicain, Santos Laguna ; le 25 février 2009, l’Impact enregistra une victoire de 2 à 0 devant 55 571 spectateurs au Stade olympique, mais la formation mexicaine combla l’écart lors du match retour pour éliminer le Onze montréalais.

En 2009, Marc Dos Santos succéda à Limniatis après un début de saison infructueux. L’équipe termina la saison en force avec une série de huit parties sans revers. Lors des éliminatoires, les succès se poursuivirent puisque l’Impact disposa successivement de Charleston, Porto Rico et Vancouver pour remporter le troisième titre de leur histoire.

En 2012, l’Impact s’est joint à la Major League Soccer (MLS). Les débuts sont un peu difficiles. À la mi-saison, l’Impact ajoute un solide et réputé attaquant italien, Marc Di Vaio qui deviendra rapidement l’un des favoris des Montréalais. L’année suivante, Montréal progressa et se classa pour les éliminatoires, s’inclinant devant Houston au premier tour.

La saison 2014 s’avéra plus difficile pour l’Impact, ratant les éliminatoires. Malgré tout, le club montréalais sera couronné champion canadien pour la troisième fois, obtenant un laissez-passer l’édition 2014-2015 de la Ligue des Champions de la CONCACAF. Lors de cette compétition, Montréal effectua un superbe parcours éliminant le CF Pachuca (Mexique) en quart de finale, puis le LD Alajuelense (Costa Rica) en demi-finale. Lors de la finale contre le puissant Club América (Mexique), l’Impact réussit un excellent résultat (1 à 1) lors du match aller à Mexico. Lors du match retour, en présence de 61 004 spectateurs au Stade olympique, l’Impact menait 1 à 0 à la mi-temps mais laissa filler cette avance permettant à Club América de remporter le titre.

Bien que le club montréalais ait connu des succès en compétitions continentales, c’est le contraire qui se produisait en MLS. L’équipe piétinait sous la gouverne de Frank Klopas. Le 30 août 2015, il est limogé et il est remplacé par Mauro Biello. Ce changement, de même que l’arrivée de l’international Didier Drogba transforma l’Impact qui se classa pour les éliminatoires la deuxième fois en MLS.

DOSSIER DE L'IMPACT DE MONTRÉAL DANS L'APSL

Saison PJ V D N BP BC Pts Assistance   Éliminatoires
1993 24 11 13 - 28 33 90 53 878   Hors des séries
1994 20 12 8 - 27 18 93 32 173   Champion
1995 24 17 7 - 47 27 51 60 920   Demi-finales


DOSSIER DE L'IMPACT DE MONTRÉAL DANS LA A-LEAGUE

Saison PJ V D N BP BC Pts Assistance   Éliminatoires
1996 27 21 6 - 40 18 55 63 288   Demi-finales
1997 28 21 7 - 58 19 61 70 994   Finale de division
1998 28 21 7 - 47 33 47 61 638   Demi-finales d'association
2000 28 12 13 3 34 41 54 35 069   Hors des séries
2001 26 12 14 2 29 37 45 27 340   Hors des séries
2002 28 16 9 3 39 29 72 72 579   Demi-finales d'association
2003 28 16 6 6 40 21 54 101 304   Finale de division
2004 28 17 6 5 36 15 56 129 901   Champion


DOSSIER DE L'IMPACT DE MONTRÉAL DANS L'USL

Saison PJ V D N BP BC Pts Assistance   Éliminatoires
2005 28 18 3 7 37 15 61 156 458   Demi-finales
2006 28 14 5 9 31 15 51 161 762   Demi-finales
2007 28 14 6 8 32 21 50 154 497   Quarts de finale
2008 30 12 12 6 33 28 42 190 440   Demi-finales
2009 30 12 11 7 32 31 43 180 494   Champion


DOSSIER DE L'IMPACT DE MONTRÉAL DANS LA NASL

Saison PJ V D N BP BC Pts Assistance   Éliminatoires
2010 30 12 11 7 36 30 43 185 961   Demi-finales
2011 30 9 11 8 35 27 35 161 753   Hors des séries


DOSSIER DE L'IMPACT DE MONTRÉAL DANS LA MLS

Saison PJ V D N BP BC Pts Assistance   Éliminatoires
2012 34 12 16 6 45 51 42 387 124   Hors des séries
2013 34 14 13 7 50 49 49 350 259   Premier tour
2014 34 6 18 10 38 58 28 296 613   Hors des séries
2015 34 15 13 6 48 44 51 301 742   Demi-finales d'association
2016 34 11 11 12 49 53 45 351 366